Quand le coronavirus bouleverse le mode de consommation

femme affaire qui calcule

La pandémie de covid-19 et le confinement qui a suivi ont bouleversé le quotidien et le mode de vie des Français, à bien des égards. Le fait de rester cloitré leur a fait découvrir un autre style de vie, une manière différente de consommer qu’ils jugent plus saine et qu’ils comptent poursuivre après le déconfinement. Toutefois, les inquiétudes sur la situation financière subsistent.

Des comportements plus responsables

Une chose est sûre, il y aura un avant et un après-confinement. Les deux mois passés à la maison, loin des amis et des autres membres de la famille, privés de loisirs et des sorties habituelles, ont forcément modifié la façon dont les Français abordent leur quotidien.

Une étude récente, menée auprès de 1 005 personnes, a montré que

76 % des personnes interrogées ont pris conscience de l’importance de promouvoir les denrées produites localement.

Avec les grands magasins qui ont fermé durant le confinement, les ménages se sont convertis, bon gré mal gré, à l’achat des produits « made in France ». Mais la majorité a trouvé l’expérience enrichissante et compte continuer dans cette voie.

Autre information révélée par l’étude,

De plus en plus de Français souhaitent se convertir au bio.

Auparavant, le bio était considéré par beaucoup comme une simple astuce marketing plus qu’un gage de qualité.

Mais le confinement a fait évoluer les mentalités. Au sortir du confinement,

43 % des sondés se disent prêts à acheter vert, c’est-à-dire à privilégier les produits respectueux de l’environnement.

Une consommation saine passe par des finances saines

Par ailleurs, toujours selon la même étude,

Les Français s’inquiètent pour leur pouvoir d’achat, une crainte justifiée par la baisse de leurs revenus.

De plus,

80 % des consommateurs pensent que les prix des articles en magasin vont flamber après le confinement.

L’enquête révèle aussi que

51 % des sondés sont inquiets pour leur avenir professionnel.

Sur le plan macroéconomique,

86 % s’inquiètent de l’éventuelle récession subie par le pays.

Important Pour l’heure, la priorité des ménages est d’assainir leur situation financière.

Ceci passe d’abord par le remboursement des dettes, nécessitant parfois un regroupement de crédit pour ne pas mettre en péril leur équilibre financier.

Enfin, d’après cette étude,

75 % des Français ont aujourd’hui les moyens de mettre un peu d’argent de côté, une solution qu’ils comptent bien privilégier en prévision d’autres difficultés à venir.
Regroupez vos crédits
Etes-vous propriétaire ?
Combien de crédits remboursez vous ?
crédit(s) conso
Je réduis mes mensualités
Rachat de crédits
Regroupez tous vos crédits et diminuez vos mensualités
Votre rachat
de crédit au
meilleur taux
demandez gratuitement un rachat de crédits
Je réduis mes mensualités

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.