Des chercheurs français ont développé un test salivaire pour identifier l’endométriose

test salivaire

Il s’agit d’une avancée majeure dans le monde médical et pour cette maladie qu’est l’endométriose. Il se trouve également à l’origine d’un grand soulagement pour les patientes qui en souffrent. Le test permettrait en effet d’avoir des résultats rapides et évite le passage par plusieurs examens. Il a franchi avec succès la phase d’essais cliniques.

L’endométriose a été inscrite dans la liste des affections de longue durée depuis peu en France. Après cette évolution, une autre avancée devrait également soulager les patientes qui en sont affectées. Des chercheurs français ont en effet mis au point une méthode qui permet de l’identifier plus tôt. Aucun examen d’envergure ne sera nécessaire pour ce faire. Le diagnostic se fait à l’aide d’un test salivaire.

Les discussions sont en cours entre les professionnels de santé et les autorités françaises de ce secteur pour l’intégrer dans le parcours médical des patientes. Il pourrait en effet se substituer aux nombreux examens effectués pour diagnostiquer l’endométriose. Les femmes qui en souffrent s’en réjouissent.

Je trouve la meilleure assurance santé

Un test fiable et rapide

L’avantage de cette nouvelle méthode serait de pouvoir mener les traitements plus tôt. Pour l’heure, aucun remède n’a été trouvé pour y mettre fin de façon définitive. Les patientes bénéficient seulement d’un traitement antalgique qui leur est adapté. Des pilules contraceptives leur sont aussi proposées pour empêcher les règles.

Le test serait réalisé après prescription médicale. Les échanges avec les autorités sanitaires seraient en cours pour obtenir une prise en charge par l’Assurance maladie. Les organismes proposant une mutuelle santé peuvent aussi participer au remboursement.

L’analyse permettrait d’ identifier des centaines de marqueurs biologiques présents dans la salive. Les chercheurs à l’origine du test parlent d’une fiabilité à 97 %. Les résultats sont obtenus dans l’immédiat et la patiente peut directement connaître si elle est affectée ou non. Elle est orientée vers des traitements appropriés si la maladie est détectée.

Une alternative aux séries d’examens réalisées aujourd’hui

Ce test salivaire a été le résultat d’un travail mené conjointement par des chercheurs et médecins français. Ils ont été épaulés par des ingénieurs spécialistes de l’intelligence artificielle travaillant avec la start-up Ziwig. Il s’agit de la première méthode de ce type développée au niveau mondial et les patientes saluent l’innovation.

En effet, les personnes atteintes de cette maladie devaient réaliser une série d’examens aujourd’hui pour diagnostiquer l’endométriose. Le gynécologue a généralement recours à la cœlioscopie, une caméra utilisée pour observer l’intérieur du ventre. Les IRM et les échographies n’étant pas suffisantes dans certains cas. Les résultats sont par ailleurs obtenus des années plus tard, 8 à 10 ans après les examens. Les patientes sont obligées de supporter les douleurs pendant ces années.

Pour rappel, l’endométriose est une maladie qui affecte la paroi utérine et qui provoque de violentes contractions. Elles sont quasi insupportables pour celles qui en souffrent. Elle aurait été diagnostiquée auprès de 2,5 millions de Françaises à ce jour. Les symptômes peuvent évoluer si le traitement est retardé.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.