Accidents de travail : les femmes pas suffisamment protégées ?

Accident de travail

Une étude de l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact) parue début juillet pointe l’augmentation inquiétante des accidents de travail chez les femmes. Elle se base sur les données de sinistralité au travail recensées entre 2001 et 2019 par l’Assurance Maladie – Risques professionnels. Les résultats de l’analyse montrent une évolution différenciée entre les femmes et les hommes.

Une hausse de +46 % du nombre d’accidents pendant 19 ans

Plusieurs tendances ressortent du récent rapport de l’Anact.

Important Si le nombre d’accidents s’est effondré de -11 % en 19 ans, il a explosé de +46 % chez les femmes. Ces chiffres contradictoires s’expliquent par une importante baisse de la sinistralité chez les hommes (-27 %).

Cependant, la tendance haussière chez les travailleuses tient compte du fait que, parallèlement, le taux d’emploi féminin a progressé sur cette période, passant de 57,7 % en 2003 à 62,5 % en 2019, d’après l’Insee.

Le décalage entre le taux de sinistralité des hommes et des femmes s’est accentué entre 2013 et 2019 où les accidents étaient fréquents chez les travailleuses (+18 %) alors qu’ils ont stagné chez les travailleurs (-0,1 %).

À noter que l’Assurance maladie prend en charge tous les soins liés à un accident de travail, dans la limite de barèmes préalablement établis. Les prestations médicales non prises en charge sont remboursées par la complémentaire santé du travailleur. À ce propos, recourir à un comparateur mutuelle santé est tout indiqué pour trouver les contrats les plus avantageux du marché, et profiter ainsi d’une couverture maximale.

Je trouve la meilleure assurance santé

Tous les secteurs d’activité pratiquement concernés

Alors que les hommes étaient plus exposés aux accidents mortels (90 %), le taux de gravité était plus important chez les femmes avec 73,8 journées d’arrêt de travail, contre 67,9 journées perdues pour leurs homologues masculins.

Important La situation est encore plus alarmante dans le secteur du BTP où les accidents des femmes étaient en forte hausse (+85 %), alors que ceux des hommes ont reculé de -30 %.

D’autres secteurs sont aussi à risques pour les travailleuses, dont notamment celui des services (santé, action sociale, nettoyage, travail temporaire).

En 19 ans, les accidents de travail impliquant des femmes ont littéralement explosé (+ 110 %) dans ce secteur, d’après l’Anact. Du côté des hommes, ceux-ci ont accusé un repli de -13 % sur la même période.

À la lumière de ces constats, l’agence appelle à une prise de conscience des conditions d’exposition différenciées des hommes et des femmes afin d’apporter des améliorations ciblées au niveau de l’évaluation et la prévention des risques.


top

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.