La France confirme sa volonté d’optimiser l’accès aux soins psychologiques de sa population

consulation psychologique

La pandémie du Covid-19 n’a pas eu que des impacts sanitaire sur le plan physique et économique. La crise engendrée et les mesures restrictives qui en découlaient auraient été sources de catastrophe psychologique. Les victimes françaises, notamment, sont en nombre si bien que l’État, conscient de la situation, a pris la décision de rembourser les consultations chez les psychologues.

Les Assises de la santé mentale et de la psychiatrie qui se sont tenues au mois de septembre dernier ont été clôturées ce mardi 28 septembre. Organisée par le ministère de la Santé, la session a pour objectif de pouvoir faire un état de lieux de la santé psychique de la population de l’Hexagone ainsi que des éventuels dispositifs d’accompagnement.

Il faut dire qu’en cette période de crise sanitaire, le montant des cotisations d’assurance est monté en flèche si bien que le recours à un comparateur mutuelle est préconisé avant de choisir sa couverture maladie. Pour autant, le chef d’État français a spécifié durant son discours qu’un forfait des consultations psy sera désormais remboursé.

Je trouve la meilleure assurance santé

Les séances chez les psys, remboursées par l’Assurance maladie

L’importance du sujet sur la santé mentale a été mise en exergue durant la pandémie du Covid-19. Il s’avère, en effet, que la crise sanitaire a impacté grandement sur la psychologie des Français. Si bien que dans l’objectif d’améliorer l’accès aux soins psychologiques – chose dont s’est promis le chef d’État depuis son accès à la présidence – plusieurs dispositifs ont été mis en place, dont :

  • 800 postes dans les centres médico-psychologiques, dès 2022 ;
  • 20 équipes mobiles chargées de l’accompagnement des personnes âgées logées dans les structures médico-sociales ou dans les Ehpad ;
  • 100 places en accueil familial thérapeutique sur deux ans ;
  • Une maison dédiée aux adolescents dans chaque département.

Et pour clôturer le tout, Emmanuel Macron, lors de la clôture des Assises de la santé mentale et de la psychiatrie le 28 septembre dernier a annoncé le remboursement par l’Assurance maladie des consultations chez les psychologues libéraux, dès l’année prochaine. Ce sera appliqué à tout le monde, ce dès l'âge de 3 ans, à condition toutefois que les rendez-vous soient prescrits par le médecin traitant du patient. Le remboursement se fera comme suit : un premier forfait de 40 euros auquel s’ensuivront au besoin sept autres à hauteur de 30 euros.

Je trouve la meilleure assurance santé

Un sujet sur le plateau depuis déjà quelques années

Il est à noter que cette nouvelle mesure intégrera au projet de loi de financement de la Sécurité sociale, par voie d’amendement, avec un budget annoncé à hauteur de 660 millions d’euros sur cinq ans. Un projet qui sera examiné en séance publique le 19 octobre prochain.

À savoir, ce dispositif n’est pas une grande première pour la France puisque rien que cette année, 25,9 millions de patients ont bénéficié d’une prise en charge de leurs consultations psychologiques. Parmi eux, 511 825 assurés ont demandé qu’on rembourse au moins une de leurs séances, entre le 31 mars et le 31 août 2021, pour un montant de 55 millions d'euros au total. Une somme qui sera bien évidemment à la charge de leur mutuelle.

Si le sujet est véhiculé dans le monde de l’assurance santé depuis bien des années, c’est au 22 mars dernier que les acteurs majeurs du secteur, la FFA (Fédération française de l’Assurance), la FNMF (Fédération nationale de la mutualité française) et le CTip (Centre technique des institutions de prévoyance) ont convié bon nombre d’assureurs complémentaires à participer sur quatre séances psychologiques, à raison de 60 euros par consultation. Aux dernières nouvelles, 27 mutuelles ont été d’accord, soit 13 millions de personnes environ à être couvertes.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.