Les personnes souffrant de maladie parodontale risquent-elles davantage de contracter un AVC ?

Dents de patients

La formation de plaque dentaire nuit aux gencives. En effet, lorsque des bactéries se déposent entre les dents, il peut en résulter une maladie des tissus qui les supportent (gingivite et parodontite notamment). Ces pathologies sont-elles liées à d’autres problèmes de santé ? De nombreuses études américaines ont tenté de répondre à cette question.

Les troubles de la rigidité artérielle peuvent s’aggraver en cas d’inflammation. Il en est de même pour les personnes atteintes d'athérosclérose. En partant de ce constat, quelques scientifiques américains ont voulu vérifier si la parodontopathie était rattachée à l’encrassement des artères du cerveau. Tel est l’intérêt de deux études divulguées dans le cadre de l’International Stroke Conference 2020. Celles-ci ont été menées par des chercheurs de l'Université de Caroline du Sud.

Elles expliquent de quelle manière la gingivite contribue à l’apparition d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Selon les cas, les dépenses liées à la parodontopathie peuvent être couvertes par une mutuelle santé, ou plus précisément une mutuelle dentaire.

Quelle relation entre la gingivite et les troubles cardiovasculaires ?

Maintes recherches ont déjà porté sur l’étude du lien entre la santé cardiovasculaire, la maladie de la gencive et l’hygiène buccodentaire. Les travaux des scientifiques l’Université de Caroline du Sud apportent quelques précisions sur le sujet.

D’une part, il a été question de savoir dans quelles mesures une maladie parodontale peut être liée à certains types de pathologies cardiovasculaires. D’autre part, les chercheurs ont voulu démontrer que le risque de voir ses artères cérébrales obstruer augmentait en cas de gingivite. Toutefois, il n’a pas encore été prouvé que la maladie des gencives est réellement susceptible d’augmenter les risques d'AVC.

La prochaine recherche consistera à vérifier que le fait de soigner la gingivite permet de diminuer le risque de contracter un AVC. Les scientifiques partent de l’hypothèse que le traitement de la pathologie parodontale rend l’accumulation de plaques artérielles moins importante. La prise en charge est aussi censée rendre le rétrécissement des vaisseaux sanguins du cerveau moins grave.

Un échantillon de population qui permet d’aboutir à une conclusion probante ?

Dans le cadre d’une première étude, les scientifiques ont suivi de près le cas de 265 patients, dont la moyenne d’âge s’établit à 64 ans. Ces personnes ont déjà été victimes de troubles cardiovasculaires entre 2015 et 2017.

Plus de la moitié des participants (56 %) étaient des hommes. Pour chacun des sujets, les chercheurs ont tenté de rechercher les symptômes d’une parodontopathie. L’idée consistait à démontrer le lien entre l’AVC athérothrombotique et la maladie des gencives.

Une autre enquête a été réalisée auprès de 1 145 personnes dont l’âge moyen a été établi à 76 ans. Elles n’avaient encore jamais souffert d’AVC. 45 % des sujets étudiés étaient des hommes. Des analyses parodontales ont été pratiquées pour déceler la présence d’une maladie des gencives chez eux et d’en mesurer la sévérité. Cette fois, les auteurs de l’étude se sont penchés sur les effets de la parodontopathie sur l'athérosclérose intracrânienne.

Archives

Comparez les
mutuelles santé
Plus de 3 200 formules comparées en moins de 2mn
Comparez les prix
à la une
publicite
services
publicite
Soins médicaux, optique,
hospitalisation, dentaire :
3 200 formules santé comparées
en moins de 2 mn
Je trouve la
meilleure mutuelle
Mutuelle santé
Votre mutuelle santé au meilleur rapport qualité / prix
Plus de
3 200 formules
Mutuelle santé
à comparer !
Comparez et trouvez la meilleure mutuelle santé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.