Un pas de plus vers le déremboursement des soins homéopathiques en France

tubes de medicaments

Depuis 2003, la Sécurité sociale rembourse les traitements homéopathiques à hauteur de 35 %, contre 65 % en 1985. Cette année, la prise en charge est encore moins importante. D’ailleurs, le gouvernement prévoit d’arrêter définitivement de rembourser ces solutions à l’horizon 2021. Pour l’industrie pharmaceutique, l’heure est donc à l’adaptation.

En France, les mutuelles santé remboursent les traitements issus de la médecine douce. Ceux qui recourent à cette pratique mais ne bénéficient pas encore d’une telle couverture peuvent en souscrire. Concernant l’homéopathie particulièrement, la tendance est cependant au déremboursement de la part de la Sécurité sociale. Qu’en est-il de l’année 2020 ?

Depuis 1984, les professionnels de santé prescrivent des solutions homéopathiques pour guérir de nombreux maux, dont les insomnies, les allergies et l’anxiété. Il en est de même pour les affections de longue durée telles que l’arthrose. Toujours est-il que les traitements en question (pouvant être pris par automédication) ont été longtemps critiqués par le corps médical.

Vers une élévation des prix des préparations homéopathiques

En 2011, le tarif des médicaments déremboursés a progressé de 39 % en moyenne. C’est ce qu’indique une enquête effectuée par le ministère de la Santé qui sera divulguée le mois de février prochain. Cette situation a été provoquée par la diminution des ventes de 33 % comparées à celles de l’année précédente. Le même sort est-il réservé aux solutions homéopathiques ? En tout cas, l’Assurance Maladie ne les rembourse plus qu’à hauteur de 15 % actuellement, contre 30 % l’an passé.

En 2018, à travers l’une de ses instances scientifiques, la Haute Autorité de santé a remis en question l’efficacité des traitements homéopathiques. Selon la commission de la transparence :

« Les spécialités homéopathiques n’ont pas une efficacité thérapeutique supérieure au placebo. »

Ce constat a motivé la Sécurité sociale à effectuer un déremboursement progressif.

Toutes les solutions homéopathiques sont-elles concernées par la diminution des remboursements ?

Près de 1 200 remèdes font l’objet d’un déremboursement. Parmi ces préparations compte le Gelsemium qui permet de soulager les troubles anxieux. La liste complète des solutions qui ne sont plus prises en charge par la Sécurité sociale a été dévoilée dans le Journal officiel. Quelle que soit la forme pharmaceutique des préparations homéopathiques, les remboursements seront suspendus à terme.

Les complémentaires prendront-elles la relève sachant qu’elles se donnent pour mission de couvrir les dépenses de santé non remboursées par l’Assurance Maladie ? Si tel est le cas, l’intéressé aura la possibilité de comparer les devis en ligne afin de trouver l’offre la plus intéressante. De cette manière, ses soins homéopathiques seront correctement couverts. À noter que ces derniers seront pris en charge au titre de soins de ville.

Archives

Comparez les
mutuelles santé
Plus de 1000 formules comparées en moins de 2mn
Comparez les prix
à la une
publicite
services
publicite
Soins médicaux, optique,
hospitalisation, dentaire :
1000 formules santé comparées
en moins de 2 mn
Je trouve la
meilleure mutuelle
Mutuelle santé
Votre mutuelle santé au meilleur rapport qualité / prix
Plus de
1000 formules
Mutuelle santé
à comparer !
Comparez et trouvez la meilleure mutuelle santé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.