Les moyens de transport collectifs ont perdu la côte auprès des Français depuis l’apparition du coronavirus

test coronavirus

Les moyens de transport collectifs ont perdu la côte auprès des Français depuis l’apparition du coronavirus. C’est ce qui ressort du dernier sondage mené par l’association 40 Millions d’automobilistes auprès de 10 058 individus de plus de 18 ans entre le 5 et le 10 mars 2020. Un penchant qui s’explique à travers la nature prudente des ménages.

0,26%, c’est la voix obtenue par les moyens de transport collectifs auprès des personnes ayant répondu au sondage de l’association 40 Millions d’automobilistes. La preuve qu’en ces périodes de crise où le coronavirus fait rage, les Français préfèrent éviter comme la peste les déplacements en bus et le covoiturage qui se retrouvent en dernier de la liste des options choisies.

Ainsi, cette enquête a permis de découvrir que les usagers ont décidé de renouer un lien avec leurs vieilles habitudes en sortant leur voiture de leur garage. Un choix permettant à ces derniers de se sentir plus en sécurité face à cette épidémie.

Je trouve la meilleure assurance auto

Les Français ont fait leur choix

82,3%, c’est la part obtenue par la voiture individuelle auprès des individus interrogés par 40 Millions d’automobilistes. La preuve que les Français ont fait leur choix pour cette option, malgré les différentes sources de dépenses qui en sont liées comme les assurances auto, le prix du stationnement ou encore le coût du carburant sans parler du temps perdu dans les embouteillages.

Ce qui indique que les autres moyens de déplacement se doivent de partager les 17,7% restants des votes. Et dans ce domaine, le collectif était le plus à plaindre avec 0,26% à son actif en passant derrière la moto, la marche et le vélo qui ont respectivement obtenu 7%, 5,4% et 3,6%.

Une situation qui démontre également que les transports en commun suscitent la crainte face à la montée en force du Covid-19 pour attirer 50% des voix pour ceux qui voient la situation dans cette optique contre 35% pour les sondés qui ne s’inquiètent pas. Pareil cas pour le covoiturage qui fait peur à 48% de ceux qui ont décidé de privilégier l’usage de leur voiture.

À noter que 78% des répondants n’envisagent pas pour le moment de restreindre leurs déplacements pour des raisons liées à leurs activités si l’on croit les auteurs de cette étude qui ont fait valoir que :

Cela peut s’expliquer par les contraintes professionnelles, car chaque Français(e) doit pouvoir se rendre à son travail, ce qui est d’autant plus compliqué pour les populations rurales.
Je trouve la meilleure assurance auto

La nature prudente des Français a pris le dessus

Avec 82,3% à son actif, la voiture est sans doute le moyen de transport favori des usagers depuis l’apparition du coronavirus. Une évidence démontrant que la nature prudente des Français a pris le dessus. Tout simplement parce que ces derniers y voient un moyen efficace pour amoindrir les risques de contamination. À 40 Millions d’automobilistes d’ajouter dans une note :

Outre le fait qu’on a la sensation d’être déjà chez soi lorsqu’on met le contact, l’automobile dresse une carapace protectrice contre les agressions extérieures et, a fortiori, la pollution ambiante et la propagation des virus, filtrés par les systèmes de climatisation.

Pour étayer ces dires, l’association a même fait valoir que même la baisse du prix du carburant à la pompe n’est pas parvenue à susciter un tel engouement en n’attirant que 18% d’entre eux, alors qu’ils étaient bien nombreux (60%) à prendre conscience de ce recul. N’empêche cependant que 42% des répondants à ce sondage ont avoué que la fermeture à l’accès aux transports en commun est opportune si 39% d’entre eux se sont penchés pour un point de vue opposé.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.