Environ 20 minutes d’activité physique par jour améliorent la santé des séniors

personne agée faisant du sport

Aujourd’hui, plus de 80 % des séniors adoptent un style de vie sédentaire. Pourtant, effectuer environ 20 minutes d’exercice tous les jours suffit à maintenir la santé du cœur des septuagénaires. En outre, pratiquer une activité physique aiderait à prévenir certaines maladies liées à l’âge. Il faut néanmoins que ces exercices soient adaptés à leur condition.

Actuellement, plus de la moitié des personnes âgées ne pratiquent que peu, voire aucune activité physique. Pourtant, chez le sénior, rester longtemps inactif accroît le risque de développer diverses pathologies sévères.

En effet, il leur est recommandé de pratiquer une activité physique d’intensité modérée de manière quotidienne.

Par exemple, la marche (notamment nordique) et la natation sont des activités douces en adéquation avec leurs besoins. Outre diminuer les problèmes cardiaques, l’exercice physique réduit le risque de perte d’autonomie et prolonge la durée de vie. Cela permet aussi de développer l’équilibrioception. Le sport permet aussi de combattre des maladies telles que l’arthrose et l’ostéoporose.

Je trouve la meilleure assurance santé

Prévenir l’apparition d’une pathologie cardiaque via l’exercice

De nombreux séniors se tournent vers l’exercice physique pour profiter des avantages que cela procure. À ce propos, 70 ans est qualifié d’âge pivot par les médecins. Les impacts du vieillissement deviennent bien plus visibles. À cet âge, il est alors essentiel de prendre soin de soi. Pourtant, le coût des soins médicaux s’avère souvent élevé. Une bonne mutuelle santé est donc nécessaire afin de couvrir les diverses dépenses.

De 1995 à 2018, des chercheurs de l’université de Padoue ont réalisé une étude sur le sujet. Ils suggèrent que :

L'amélioration de l'activité physique plus tôt dans la vieillesse pourrait avoir le plus d’impact.

Plus de 3 000 participants de nationalité italienne, âgés au moins de 65 ans, ont participé à cette étude. Les scientifiques se sont alors basés sur plusieurs critères :

  • L’état physiologique de chaque intervenant et leur évolution ;
  • Les nouveaux comportements sportifs ;
  • Le niveau d’exercice physique.

Le sport aurait les mêmes effets qu’un traitement

Cette étude est essentiellement fondée sur l’observation. Malgré l’absence tangible de lien entre le sport et la baisse de risque d’infarctus, les scientifiques soulignent que :

L’activité physique permet de ralentir le processus d'athérosclérose grâce à un meilleur contrôle de la pression artérielle, de la glycémie et du profil lipidique.

En outre, un grand nombre de personnes âgées souffrent de démence. Bouger régulièrement réduit de 40 à 60 % les risques de développer ce genre de pathologie.

Les séniors souffrant de fragilité osseuse peuvent également faire de l’exercice physique modéré. Pour constater une amélioration, ils doivent pratiquer près d’une demi-heure d’activité physique, 5 jours sur 7.

Avant de débuter tout exercice physique, il est toutefois demandé de passer un bilan de santé global.

Les seniors devront en effet avoir l’avis favorable de leur médecin traitant pour éviter les incidents éventuels.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.