Mutuelle : ce que les assurés espèrent de leur complémentaire santé

tirelire

Malakoff Humanis vient de dévoiler les résultats d’une étude réalisée auprès de 22 000 de ses assurés. Il en ressort que s’ils se sentent globalement bien protégés, ils font face à plusieurs difficultés en matière de soins et attendent de leur complémentaire un meilleur accompagnement.

Ce mardi, Malakoff Humanis a publié les résultats de sa consultation « Et si ma mutuelle santé … » (1) réalisée auprès de l’ensemble de ses assurés et parties prenantes (courtiers, entreprises clientes, experts-comptables…). Sur 22 000 répondants, 92% jugent que leur couverture santé est bonne et 89% qu’ils sont bien protégés.

En revanche, avec la situation sanitaire et économique actuelle, de nombreuses craintes se font ressentir chez les assurés. En premier lieu la peur de tomber malade (78%), puis de ne pas pouvoir continuer à être bien soigné (56%). Ils attendent donc des changements de la part de leur complémentaire, avec une meilleure prise en charge.

Je trouve la meilleure assurance santé

Des améliorations souhaitées pour la prise en charge

Aujourd’hui, les assurés estiment que les remboursements ne sont pas traités assez rapidement et 60% d’entre eux aimeraient que les médecines douces (sophrologie, yoga) soient prises en charge, de même que les consultations chez le psychologue.

D’autre part, plus d'un assuré sur deux se dit préoccupé par la difficulté à trouver un médecin ou à se faire soigner. Aussi, 1 salarié sur 3 souhaiterait être mieux soutenu dans sa vie quotidienne, en cas d’accident de la vie (maladie grave, dépendance, perte d’emploi, décès de conjoint...). Les sondés demandent à leur complémentaire santé plus d’aides matérielles et financières dans ces situations exceptionnelles.

80% des particuliers réclament un contrat plus simple et plus lisible

Par ailleurs, cette enquête révèle les difficultés des assurés à comprendre leur contrat. Près de la moitié (48%), ne sait pas exactement ce qu’il couvre. Globalement, les sondés jugent que l’accès à l’information relative à la couverture et au reste à charge est complexe. 82% d’entre eux voudraient connaître avant chaque consultation le reste à charge, notamment pour les lunettes ou les prothèses dentaires.

« Les répondants estiment que leur mutuelle est indispensable au quotidien et attendent qu'elle les accompagne encore davantage, précise Thomas Saunier, directeur général de Malakoff Humanis. Ils nous disent leur attachement à notre système de santé mais s‘inquiètent de sa pérennité et sont conscients qu'il doit se transformer. Cette transformation est en effet nécessaire, elle ne peut se faire sans une concertation entre les pouvoirs publics et l'ensemble des acteurs du système notamment ceux qui le financent. »


top

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.