Le variant Omicron a presque totalement éclipsé le variant Delta

omnicron

Depuis l’apparition du coronavirus, l’agent pathogène du covid-19 a donné naissance à de nombreuses souches virales, dont le variant Delta. Particulièrement virulent, celui-ci est à l’origine de millions de cas graves et de décès dans le monde. Plus récemment, une nouvelle souche baptisée « Omicron » est venue s’ajouter au tableau. Hautement contagieux, mais moins dangereux que son prédécesseur, Omicron est bien parti pour devenir le variant dominant à l’échelle mondiale.

Je trouve la meilleure assurance santé

Une 5e vague qui a déjà atteint son pic

Lors d’une vague de contamination au coronavirus, il existe un instant T où le nombre de nouveaux cas détectés atteint son maximum et à partir duquel la courbe commence à fléchir. Il s’agit du pic épidémique.

En France, la 5e vague de contamination aurait atteint son pic le 9 janvier, d’après les professionnels de la santé.

Même si cela ne signifie en aucun cas une disparition du virus, il s’agit d’une bonne nouvelle.

Important En effet, lors de ce fameux pic, le taux d’incidence, c’est-à-dire le nombre de cas positifs détectés en 7 jours sur 100 000 habitants, se situait à un peu plus de 590. Depuis, la courbe a continué à décliner et le taux d’incidence s’était maintenu au-dessous des 400 cas.

Pour prendre un indicateur plus parlant pour le grand public, le taux de positivité, c’est-à-dire le nombre de cas positifs sur 100 tests effectués, atteignait 33 % au plus fort de la 5e vague.

L’apparition d’Omicron serait une bonne nouvelle

Le monde tremble à chaque apparition de nouveaux variants. Il est vrai que, par rapport à la souche originelle, le variant Delta a été beaucoup plus sévère et fut à l’origine d’un nombre incalculable de décès.

Mais le dernier variant en date, Omicron, ne semble pas être aussi dangereux que son prédécesseur, bien au contraire. Pourtant, sa haute contagiosité a fait exploser les compteurs de contaminations.

En France, il a pris le pas sur tous les autres variants et semble être le dernier à circuler (informations à prendre avec des pincettes).

La faible sévérité d’Omicron fait dire aux spécialistes que sa prédominance est une bonne nouvelle. Néanmoins, il est toujours recommandé à tout un chacun de ne pas relâcher sa vigilance et de continuer à observer les gestes barrières.

Il est également primordial d’entretenir sa santé en général, de manière à avoir une bonne immunité face au virus.

Il est donc toujours judicieux de recourir à un comparateur assurance afin de pouvoir faire face aux autres maladies éventuelles.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.