Peut-on faire confiance aux applications de e-santé ?

applications_e-sante

Les applications mobiles proposant des services de santé se sont multipliées ces dernières années. Leur nombre a même doublé depuis 2013. Une étude s’est ainsi intéressée à ces solutions, cherchant à savoir si elles ont toutes été validées par des professionnels. Les résultats montrent que très peu sont passées par cette étape.

Certains patients peuvent être tentés par les applications d’e-santé proposées en grand nombre aujourd’hui. Elles sont effectivement faciles d’accès puisqu’il suffit de les télécharger sur son smartphone. Les services proposés sont aussi variés. Cependant, qu’en est-il de leur fiabilité ? Des chercheurs ont souhaité la vérifier et ont mené une étude portant sur ces solutions digitalisées. Les résultats, publiés dans le Journal of Medecine, indiquent que la majorité n’a reçu aucune validation médicale. Les scientifiques dénotent néanmoins une augmentation du nombre d’applications soumises à une évaluation clinique. Une évolution qui peut être rassurante pour les utilisateurs. D’autant que les outils disponibles se comptent par milliers actuellement.

Je trouve la meilleure assurance santé

Seulement 21 % des applications ont obtenu une homologation

Pour leurs études, les chercheurs ont sollicité les développeurs à l’origine de ces applications, les responsables hospitaliers et les investisseurs. Un système de notation dénommé MDS ou Medical Digital Solution a été conçu pour mener l’évaluation. Il comporte 26 questions et a été transmis à chacune des cibles. Cet outil reprend des critères approuvés dans le monde médical dont ceux de la Haute autorité de santé. Ou ceux utilisés par la Société européenne d’oncologie médicale (ESMO).

68 solutions ont été analysées en tout dont :

  • 47 % qui proposent un service de télésurveillance effectuée par des professionnels de santé ;
  • 22 % qui offrent des services de santé générale ;
  • 22 % spécialisées dans l’oncologie.

Certaines incluent probablement un service qui permet de déclencher la prise en charge par la mutuelle santé. L’examen des données recueillies montre toutefois que seulement 21 % sont passées par une étude randomisée. Il s’agit du plus haut niveau d’évaluation réalisé pour attester l’efficacité d’une solution de santé.

Je trouve la meilleure assurance santé

327 000 outils recensés

Les auteurs de l’étude indiquent néanmoins que cette proportion témoigne d’une évolution notable. Selon eux, les associations de patients exigent désormais de la transparence. Elles souhaitent être informées de l’intérêt médical des applications proposées. Le nombre d’outils mis à la disposition des patients sans validation scientifique reste toutefois important. Ils représentent 64 % des solutions ayant été lancées sur le marché, d’après les chercheurs à l’origine de cette investigation.

La santé numérique connaît pourtant un développement fulgurant à l’heure actuelle. Deux fois plus d’applications de cybersanté ont même été recensées de 2013 à 2020 pour un total de 327 000. Plus de 250 outils ont fait leur apparition chaque jour en 2020 sur les plateformes de téléchargement. Cela équivaut à environ 90 000 solutions digitales mises au point au cours de cette année. Elles sont accessibles depuis un terminal mobile utilisant le système Android ou iOS.


top

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.