Le variant Delta n’épargne personne même les vaccinés, cas du Massachusetts

traitement du covid

La pandémie de COVID-19 sévit toujours malgré une certaine forme de relâchement suite à la diminution des nouveaux cas. C’est le cas de l’État du Massachusetts, où divers évènements estivaux ont eu lieu, ce qui a entraîné l’augmentation des nombres de personnes infectées par le SARS-COV 2, et cela étant vaccinées ou non.

Une étude a été publiée par le CDC portant sur 469 cas de COVID-19 identifiés dans le comté de Barnstable, Massachusetts en juillet 2021. Cette augmentation résulterait de plusieurs évènements à grands rassemblements publics dans une des villes du comté, si on regarde les dates. Parmi ces personnes infectées, il y a autant de vaccinés que de non vaccinés, avec une prédominance masculine.

Toutefois, aucun décès n’a été reporté durant cette enquête, cinq patients ont été hospitalisés, dont les frais sont allégés par les assureurs maladie qui peuvent être choisi sur un site comparatif mutuelle santé en ligne. Face à cette nouvelle, les autorités sanitaires recommandent le port de masque dans les lieux publics surtout en intérieur.

Vacciné ne veut pas forcément dire non infecté

Parmi les 469 cas de COVID-19 recensés dans le comté de Barnstable, 346 présentaient un statut vaccinal complet, que ce soit du Pfizer-BioNTech, du Moderna ou encore le vaccin à dose unique Janssen (Johnson & Johnson). Selon les données cliniques et épidémiologiques, 274 personnes infectées et vaccinées présentaient des symptômes typiques de COVID-19 (toux, maux de tête, douleurs musculaires, fièvre, maux de gorge), et quatre d’entre eux ont nécessité une hospitalisation.

Le variant Delta (B.1.617.2) a été identifié dans les échantillons de 119 patients, résultant du séquençage génomique d’échantillons de 133 personnes positifs au SARS-COV 2, soit 89%. Les valeurs de ct (cycle threshold) des PCR n’ont donné aucune différence significative entre ceux des patients vaccinés ou non. En d’autres termes, les vaccinés sont tous aussi contagieux que les non-vaccinés.

Le relâchement doit être corrigé

Après plus d’un an et demi de pandémie, les exigences sanitaires et respect des gestes barrières semblent un peu oubliées par tous. Cela se traduit par des fêtes à grand rassemblement, sans pour autant exiger le port de masque. Entre le 3 au 17 juillet, plusieurs festivals se sont tenus dans une ville du comté de Barnstable dans le Massachusetts.

Alors que l’incidence moyenne du COVID-19 sur 14 jours à la date du 3 juillet était de 0 cas pour 100 000 habitants, ces chiffres sont passés à 177 cas pour 100 000 habitants le 17 juillet. Les enquêtes du Massachusetts Department of Public Health (MA DHP) confirme même des cas chez des personnes de 22 autres États ayant visité la ville en question durant cette période.

Face à ces résultats, il est donc recommandé de toujours porter un masque, surtout dans les places publiques et les espaces communs clos comme les restaurants ou les bars, et cela même pour les personnes ayant déjà été vaccinées. Le dépistage des personnes ayant voyagé dans des pays où le COVID-19 sévit toujours fortement doit être renforcé. Également, toujours entériner la sensibilisation et l’accès à la vaccination, l’État étant actuellement à 69% des populations cibles.

top

Archives

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.