Les prix pour assurer un logement s’intensifient de 2 %

avenue des champs-elysées

Dans les semaines à venir, l’on pourrait se trouver confronté à une nouvelle propagation du Covid, alerte Olivier Véran. Soit un à deux mois à l’avance par rapport aux prévisions. La forme indienne du virus qui frappe de plus en plus de Français en est la cause. Sans oublier le ralentissement du rythme de vaccination.

Depuis juin dernier, la campagne de vaccination en France touche de moins en moins de personnes. Lors de son déplacement à Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine), Olivier Véran s’est ainsi exprimé sur une extension future du certificat sanitaire. Ce qui permettrait aux 80 % des Français immunisés contre le Covid-19 de profiter d’un retour à la normalité. La proportion restante ne pourrait pas imposer le contraire à cette partie de la population, martelait le ministre de la Santé.

Lors de sa visite dans un centre d’injection, il a également écarté pour l’heure l’éventualité d’une obligation vaccinale pour tous. Le responsable politique a seulement énoncé quelques mesures visant à stimuler la campagne de vaccination.

La circulation du variant indien s’accélère

Aussi, une différenciation du lieu de rendez-vous pour une première ou une deuxième inoculation a été possible depuis le 5 juillet dernier. Olivier avait déclaré :

Vous pourrez prendre le deuxième rendez-vous dans n’importe quel autre centre du pays, y compris dans les zones de vacances où vous seriez amenés à vous rendre.

Olivier Véran

Un dispositif grandement utile dans un contexte où la souche Delta du SARS-CoV-2 pourrait favoriser la résurgence de la maladie. Découvert en Inde, ce variant représente actuellement plus de 33 % des nouvelles infections en France, annonçait le ministre. Fin juin dernier, il avait fait état d’un pourcentage de 20 %. Le locataire de l’Avenue Duquesne constate une hausse exponentielle du virus, estimée à 75 % en sept jours.

Dans les statistiques, la recrudescence du Covid-19 reste encore non évidente. Toutefois, son repli se révèle de moins en moins significatif. Un ralentissement que les sociétés de mutuelle ont notamment pu remarquer.

Une potentielle nouvelle vague épidémique dès cet été

Entre le 28 juin et 1er juillet 2021, les autorités ont observé une hausse des contaminations comparé à la semaine d’avant. Celle-ci présentait plus précisément un taux de 13 %. D’après le ministre de la Santé :

Le taux d’incidence a arrêté de baisser et nous sommes environ à 1.800 cas positifs par jour.

À ce propos, nombreux sont ceux qui présagent une vague épidémique liée au variant Delta, très transmissible, en septembre ou octobre 2021. Pour sa part, Olivier Véran table sur une échéance plus avancée. Une reprise dès cette saison estivale est probable, explique-t-il.

Il a soutenu que la population immunisée demeure encore très minime pour éviter cette dégradation sanitaire. De ce fait, le responsable politique a appelé les Français à multiplier leurs efforts pour lutter contre le variant indien. Il veut garantir des vacances paisibles à la population, avait-il dit avant d’ajouter que pour cela :

Nous devons nous mettre collectivement à l’abri d’une reprise épidémique à l’heure où nous retrouvons une liberté.

Archives

Comparez les prix
à la une
publicite
services
publicite
Soins médicaux, optique,
hospitalisation, dentaire :
3 200 formules santé comparées
en moins de 2 mn
Je trouve la
meilleure mutuelle
Mutuelle santé
Votre mutuelle santé au meilleur rapport qualité / prix
Plus de
3 200 formules
Mutuelle santé
à comparer !
Comparez et trouvez la meilleure mutuelle santé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.