Le secteur de la construction en bois commence à se relancer en France

Secteur construction en bois en relance

La Cellule économique de la construction de Bretagne vient de mener une enquête portant sur l’évolution du marché de la construction en bois. Celle-ci révèle une amélioration du marché bien que le secteur ait perdu une partie de son potentiel ces dernières années. Le chiffre d’affaires généré se rapproche ainsi de celui d’il y a 8 ans.

Comment se porte le secteur de la construction en bois en France ? L’enquête réalisée auprès des acteurs du secteur par la Cellule économique de la construction de Bretagne tente de répondre à cette question. Pour ce faire, elle s’intéresse aussi bien au logement en bois qu’aux constructions dérivées. Elle relève 25 655 maisons individuelles construites en bois l’an dernier, et 10 700 logements collectifs.

La région Île-de-France détient le plus grand nombre de constructions individuelles, avec 3 260 nouvelles constructions, et la Nouvelle-Aquitaine celui des logements collectifs, avec 2 050 logements. En termes de chiffres d’affaires, cela se traduit par 1,9 milliard d’euros réalisés sur le marché français.

Une hausse progressive et positive

Malgré une légère baisse, le secteur de la construction en bois se redynamise peu à peu. Telle est la conclusion à tirer de cette enquête. Ainsi, si le chiffre d’affaires réalisé atteignait les 2,16 milliards d’euros en 2012, il était à 1,9 milliard d’euros seulement l’an dernier. Néanmoins, une hausse a été observée, étant donné que le chiffre d’affaires était à 1,89 milliard d’euros en 2014 et 1,68 milliard d’euros en 2016. Ce recul depuis 2014 s’explique par la crise qui a affecté le secteur.

ImportantL’an dernier, le redressement a commencé à se faire sentir au niveau des maisons individuelles comme des logements industriels et commerciaux.

Ces deux catégories de construction ont certes connu un déclin, mais le marché reste stable. D’autant que l’utilisation du bois pour l’ossature, les extensions et la surélévation connaît également un certain développement. Ce type de constructions regroupe même la plus importante part de marché.

Comparé à la situation du marché en 2012, le bilan est donc positif, malgré une baisse du nombre de maisons individuelles, compensée toutefois par le développement des logements collectifs en bois et des constructions d’extension ou de surélévation.

Les informations recueillies donnent ainsi de l’espoir quant au développement du secteur. Les prévisions misent en outre sur une hausse du chiffre d’affaires réalisé dans les années à venir, notamment pour les logements collectifs et les extensions ou surélévations.

Un secteur encore à développer en France

Le bois séduit les propriétaires du fait de son aspect élégant et son caractère écologique. D’ailleurs, les constructions ne se limitent plus aux chalets en bois : les propriétaires s’intéressent davantage aux maisons à ossature bois.

Très bien isolées, celles-ci disposent d’une meilleure résistance face aux incendies que les constructions classiques. Une assurance maison classique suffit donc pour ce type d’édifice. La construction se fait en outre plus rapidement, car les fondations et l’assemblage sont plus simples à réaliser.

Ainsi, l’an dernier, les entreprises du secteur ont vu une légère augmentation de la part de marché des constructions en ossature bois, qui est passée de 3 % à 5 %. La mise en place de la norme DTU 32.1 pour l’ossature bois, qui donne la possibilité de s’en servir pour les constructions allant jusqu’à 28 mètres, peut également contribuer au développement de ce secteur.

Néanmoins, à l’heure actuelle, ce matériau reste peu exploité dans l’Hexagone. L’étude dirigée par la Cellule économique de la construction de Bretagne montre que les acteurs travaillant dans ce secteur sont encore peu nombreux. Pourtant, la France est le quatrième territoire le plus boisé en Europe.

ImportantSur le Vieux Continent, le marché de la construction en bois connaît une amélioration, mais ne parvient pas à dominer la maçonnerie traditionnelle. Elle se développe notamment dans les pays comme la Suisse ou l’Allemagne.

L’enquête la plus complète jamais réalisée en Europe

Il s’agit de la 5e enquête nationale réalisée pour la filière bois. Elle a pu avoir lieu grâce à la contribution de France Bois Forêt, et aux fonds que cette association récolte annuellement, dénommés « Contribution Volontaire Obligatoire ». Elle s'est faite également avec l’appui du CODIFAB, qui a mis ses fonds « Taxe affectée » à profit. 1 000 entreprises ont accepté d’y participer volontairement pour fournir les données recherchées.

Il s’agit d’une étude menée tous les deux ans depuis 2012. Pour l’heure, elle reste l’enquête la plus complète réalisée en Europe et la seule menée avec succès. En effet, les entreprises participantes ont été invitées à répondre à un questionnaire de 5 pages. De plus, les dirigeants ont également été contactés par téléphone pour une interview d’une trentaine de minutes. L’utilisation de ces deux méthodes a permis de collecter des informations plus complètes.

En raison de sa longueur, cette enquête n’a pas pu se réaliser avec celle de l’INSEE. Il manque également l’analyse portée sur les autoentrepreneurs et l’autoconstruction. Cela semble toutefois utile pour apprécier la situation réelle du secteur de la construction en bois. Les prochaines études devraient ainsi leur donner de la place.

Archives

Comparez les
assurances habitation
Plus de 3O formules d'assurance comparées
Comparez les prix
à la une
publicite
services
publicite
Plus de 30 formules
d’assurance habitation comparées
en moins de 3 mn
Je trouve la
meilleure assurance
Assurance habitation
Vous recherchez la meilleure assurance habitation ?
Plus de
30 formules
habitation
comparées
Comparez et trouvez la meilleure assurance habitation

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.