La valeur relativement élevée des véhicules électriques joue de son influence sur le coût de l’assurance

chargement de voiture électrique

La valeur relativement élevée des véhicules électriques joue de son influence sur le coût de l’assurance. C’est l’enseignement majeur récemment mis en exergue par des analystes qui se sont donnés pour mission de procéder à un comparatif assurantiel entre des modèles électrifiés et thermiques de la même catégorie auprès de différentes compagnies.

En jouant au comparateur d’assurances, des analystes ont mené une étude auprès de 28 compagnies spécialisées dans ce domaine en concentrant leur regard sur des véhicules électriques et thermiques de la même catégorie et pour le même profil d’assuré. L’objectif, avoir une idée plus précise sur le prix de l’assurance pour ces modèles.

À travers leurs investigations, ces observateurs ont ainsi découvert que la différence est de taille en pensant au coût nettement plus élevé constaté auprès des véhicules électrifiés. Et en creusant davantage, ils se sont rendu compte que cette situation répond à une suite logique portée par un prix d’achat plus cher.

Je trouve la meilleure assurance auto

La valeur du véhicule est un facteur déterminant

Dans le cadre de leurs études, les analystes se sont penchés sur les facteurs pris en compte par les assureurs pour déterminer leur grille tarifaire en ce qui concerne l’assurance auto. L’initiative leur permettant de découvrir que la valeur du véhicule y joue pour beaucoup qu’il s’agisse de modèle électrique ou thermique.

En effet, tout indique que ces professionnels ont pris soin d’intégrer dans leur calcul la valeur réelle de la voiture, non pas son prix d’achat en écartant les différents facteurs pouvant influencer le résultat. En prenant en exemple le cas des véhicules électriques, ces observateurs pensent ainsi au bonus écologique, aux différentes aides de l’État et aux ristournes du constructeur.

Inutile de préciser qu’une fois mis sur la touche, ces éléments laissent entrevoir un coût nettement plus élevé selon ces experts découvrant que celui de l’électrique dépasse largement celui du thermique. À deux fois plus élevé dans le cas d’une Renault Zoé par rapport à son homologue Clio.

L’impact se fait sentir sur le coût de l’assurance

En intégrant la valeur réelle du véhicule dans leur calcul, les assureurs ont permis à ces observateurs de remarquer que :

Cette différence a son importance au moment de souscrire à une assurance puisque l’assureur prend bien compte de la valeur du véhicule et non son prix d’achat pour établir le coût d’assurance.

Ces analystes ont ainsi compris que les primes en sont influencées, mais pour en avoir le cœur net, ils ont procédé à un comparatif d’assurances en se concentrant sur différents modèles dans leur version électrique et thermique comme :

  • La Renault Zoé avec une Clio ;
  • La Volswagen ID.3 avec une Polo ;
  • La Citroën C-zéro avec une C3.

La stratégie leur permettant de conclure que :

Le coût de l’assurance pour le modèle électrique est toujours plus cher que pour le modèle thermique.

Pour illustrer, ces spécialistes ont même fait savoir qu’avec 525 euros par an à son actif, une assurance tous risques pour une Renault Zoé ZE Intes R110 est deux fois plus chère que celle d’une Clio 1.0 SCE 65 Life à 280 euros.

top

Archives

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.