La sécurité routière américaine invite Tesla à procéder au rappel de 158 000 Model S et X

Sécurité routière rapel voiture tesla

La NHTSA a récemment interpellé Tesla par rapport à un problème de sécurité sur ses berlines. En effet, les tableaux de bord de certains modèles pourraient tomber en panne à cause d’une défaillance de la mémoire. Ainsi, l’agence américaine chargée de la sécurité routière a demandé au constructeur de rappeler toutes les voitures concernées.

Les experts en assurances auto ont généralement un avis partagé concernant l’arrivée des nouvelles technologies sur les voitures. En effet, ces systèmes peuvent contribuer à améliorer la sécurité routière. L’éventuelle apparition de pannes sur ces dispositifs représente toutefois une menace non négligeable pour les usagers de la route. Le défaut sur les berlines de Tesla tend d’ailleurs à justifier ces inquiétudes.

Concrètement, le problème de mémoire des tableaux de bord risque d’entraîner l’arrêt inopiné de l’affichage pendant la conduite. L’automobiliste n’aura donc plus accès à la caméra de recul, aux contrôles de température et à l’Autopilot. Dans ces conditions, le risque d’accident augmente forcément de manière significative.

Un défaut reconnu par le constructeur

En 2019, le site Motherboard a été le premier média à évoquer le risque de défaillance sur les berlines de Tesla. La NHTSA a décidé d’ouvrir une enquête officielle sur ce problème en juin dernier. À l’issue de ses investigations, l’agence a découvert que le bug en question serait inévitable sur tous les modèles concernés. L’institution l’a d’ailleurs souligné dans la lettre envoyée au constructeur.

Suite à ces révélations, le géant du marché électrique a reconnu l’existence d’un souci d’ordre technique sur les véhicules mentionnés. Tesla a même indiqué que ces pannes risquent de survenir dès 2022. En effet, les puces mises en cause ont une durée de vie maximale de 6 ans, selon la marque.

L’agence, pour sa part, insiste sur le fait que le bug ne peut pas être résolu par une simple mise à jour. Autrement dit, le constructeur devra rappeler tous les modèles touchés pour régler le problème. Tesla n’a toutefois émis aucun commentaire sur le sujet, pour l’instant. Les spécialistes tablent néanmoins sur un rappel à grande échelle de ces véhicules. En revanche, ils n’ont pas donné plus de détails sur l’opération.

Un risque réel pour la sécurité routière

Le souci évoqué concerne notamment certains Model S (2012 à 2018) et Model X (2016 à 2018). La NHTSA a d’ailleurs précisé les séries touchées dans le courrier adressé à Tesla. Le problème vient principalement de la puce mémoire utilisée pour l’affichage des écrans du tableau de bord. Il s’agit de la puce eMMC NAND de 8 Go associée au processeur NVIDIA Tegra 3 de ces berlines.

Dans la pratique, la durée de vie limitée de cet élément risque à terme d’empêcher le contrôle de la voiture. Le MCU (système d’infodivertissement) du véhicule sera en effet hors d’usage en cas de panne de la puce. Selon la lettre de l’agence de sécurité, relayée par l’AFP :

Pendant la panne d'un MCU, l'écran devient noir et la caméra présentant la vue arrière, comme la caméra de secours, n'est plus disponible pour le conducteur. Si l'image n'est plus disponible, le risque d'accident augmente, ce qui peut potentiellement entraîner des blessures voire un décès.

Reste à savoir comment Tesla envisage de gérer la situation. En effet, l’entreprise n’est pas obligée de répondre à cette simple demande de l’agence fédérale.

top

Archives

Je compare les tarifs

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.