Le marché des occasions s’est mieux porté en 2020 comparé à celui du neuf

Marché auto occasion 2020

Plus de 5 millions de véhicules d’occasion ont été vendus courant 2020. Un chiffre qui démontre un décalage non moins important par rapport aux ventes dans le neuf. Certains modèles sont particulièrement appréciés, à l’instar de la Fiat 500 ou de la Citroën C3. Toutefois, globalement, les marques ont eu du mal à résister à la crise.

Le secteur automobile, comme beaucoup d’autres, n’a pas échappé aux conséquences de la crise sanitaire. En raison du contexte, les acheteurs se montrent plus prudents, sachant que l’issue est encore peu connue. Résultat : on observe une chute drastique des ventes, notamment pour les voitures neuves.

Les Français ont été nombreux à se tourner vers l’occasion et ont privilégié les véhicules ayant deux ans et plus. Une préférence qui s’est probablement fait sentir dans le secteur de l’assurance auto. Les impacts sont ainsi limités pour ce marché. Les marques comme Peugeot, Dacia, Fiat ou Mini sont celles qui ont eu le plus de succès.

L’essence progresse, les diesels sont en baisse

D’après les informations d’AutoScout24, les acheteurs se sont orientés vers les véhicules ayant entre deux et cinq ans. Les occasions de moins d’un an étaient moins demandées, en partie parce que les offres se font encore rares. Niveau budget, les transactions étaient majoritairement constituées par des modèles qui coûtent moins de 10 000 euros.

Les voitures à essence se vendent bien, contrairement aux diesels. Si la part de marché pour ces derniers est encore de 57,5 %, elle tend à chuter. Un important recul a même été constaté pour les diesels récents. Les modèles de plus de 15 ans, en revanche, ont vu leurs ventes augmenter, probablement en raison de leur prix plus abordable.

Les voitures à essence ont ainsi représenté 39,5 % des ventes l’an dernier, avec une augmentation remarquable pour les modèles d’un an. Quant aux véhicules électriques, ils ne regroupent pour l’heure qu’une part minime des ventes dans l’occasion. 26 000 unités ont été commercialisées en 2020. La part de marché des hybrides est de 2 %.

Côté modèle, le succès revient aux berlines. Viennent ensuite les SUV. Leur part de marché était respectivement de 57,4 % et de 17,8 %.

3,3 fois plus de ventes pour les occasions

Concernant les marques, la cote des Françaises est en baisse. Renault détient la plus grande part de marché (20,3 %) pour l’occasion, mais connait un léger recul. Les ventes ont chuté de 8,4 % pour Citroën qui enregistre la plus forte baisse. Chez Peugeot, un renouvellement de gamme a permis une légère augmentation. Les transactions pour DS sont également en hausse de 3,3 %.

Les marques allemandes ont pour leur part progressé, bien qu’un recul ait été relevé par rapport aux chiffres de 2019. Par ailleurs, les ventes ont bondi de 7,7 % pour Mini. Il en est de même pour Dacia et Kia. De leur côté, Opel et Alfa Romeo affichent une chute d’environ 10 %.

En matière de classement, la Clio reste en tête, mais est devancée par la Citroën C3 et la Golf. Peugeot progresse également avec la 2008 et la 3008. Une tendance que suivent la Mini One, la Dacia Sandero et la Fiat 500. Les ventes pour cette dernière ont augmenté de 5,2 %.

En somme, 5,5 millions de voitures d’occasion ont été commercialisées en 2020. Le marché, lui, a chuté de 2,5 %. Le chiffre est de 1,6 million d’unités vendues pour les modèles neufs, pour une chute record de 25 %.

top

Archives

Je compare les tarifs

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.