Des plateformes consacrées à l’électrique débarqueront chez Ford d’ici quatre ans

ford électrique

Afin d’assurer son développement dans l’électrique, Ford produira ses véhicules avec ses propres plateformes modulaires d’ici 2025. Parmi les modèles qui en profiteront figurent notamment la Mustang Mach-E, ainsi que le F150 Lightning. Deux voitures actuellement fabriquées à partir de structures thermiques largement transformées. Le projet s’inscrit dans le cadre du plan Ford+ présenté récemment par la marque.

D’ici la fin de la décennie, 40 % des transactions du géant américain Ford porteront sur des modèles 100 % verts. D’après le constructeur, la variante Lightning du F150, le pick-up le plus apprécié aux États-Unis a déjà enregistré 70 000 réservations. Pour information, il s’agit du premier véhicule électrique de l’enseigne dans ce segment.

Pour mener à bien ses ambitions, le groupe a annoncé débloquer 30 milliards de dollars au cours des quatre prochaines années. Soit environ 8 milliards de plus que le budget prévisionnel communiqué en février dernier. Dans les détails, les fonds seront entre autres injectés dans le développement tant de batteries solides que de plateformes.

Je trouve la meilleure assurance auto

Une étape fondamentale

Dans les années à venir, celles-ci seront proposées sur les véhicules électriques de la firme de Dearborn. Sur ce point, cette dernière vise haut sur le marché de l’utilitaire. Elle aspire notamment à acquérir le statut de numéro 1 à l’échelle du globe. Un but fixé dans le cadre de sa stratégie, dénommée Ford+. À souligner qu’au Royaume-Uni ou en Europe par exemple, l’entreprise jouit déjà d’une forte influence sur le segment des voitures commerciales.

Dans ce contexte, la marque à l’ovale bleu équipera ses véhicules d’accumulateurs IonBoost, conçus par ses soins. Ce choix devrait lui garantir une meilleure maîtrise des dépenses et une dépendance moindre à l’égard des sous-traitants. Par rapport à cela, Ford envisage de s’allier au fabricant coréen de batteries électriques, SK Innovation. La collaboration s’axera sur la production des modules et cellules de ce composant aux États-Unis.

Par ailleurs, le constructeur américain a aussi décidé de lancer ses propres plateformes consacrées à l’électrique. Selon certains experts, il s’agit d’une phase déterminante en vue du déploiement de nouveaux véhicules de cette catégorie. Cependant, les résultats ne seront connus qu’en 2025 au plus tôt. Une affaire à suivre pour les professionnels en assurance auto.

Je trouve la meilleure assurance auto

Un partenariat avec Volkswagen entre-temps

Selon les prévisions deux plateformes spécifiques devraient être lancées à cette échéance. L’une sera dédiée aux pick-ups alors que la multinationale à l’ovale a récemment présenté le F150 Ligthning. Un véhicule qui repose sur une structure de thermique énormément transformée. L’autre sera utilisée dans le montage des modèles particuliers comme les berlines, les SUV, etc.

Quand le problème tourne autour des plateformes, le groupe américain ne s’est jamais réellement contenté du minimum. Pour l’instant, la Mustang Mach-E, l’électrique de Ford est également basé sur une motorisation diesel ou essence ayant subi de lourdes modifications. Quant aux exemplaires à venir, ils seront construits sur une plateforme modulaire électrique (MEB) de chez Volkswagen. Pour cause, Ford ne détient pas un tel dispositif.

La plateforme MEB permet à l’enseigne de produire des électriques jusqu’en 2025. Une date à laquelle les F150 et les Mustang Mach-E pourront enfin avoir une suite développée en interne. Cette dernière bénéficiera à ce titre d’une plateforme distincte.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.