Comparez les meilleures assurance habitation parmi plus de 100 formules.

Economisez jusqu'à 45% sur votre contrat.

Je compare les assurances habitation >

La crise sanitaire et les élections municipales ont grandement contribué à la hausse des prix de l’immobilier neuf

Écrit par La rédaction Meilleurtaux . Mis à jour le 18 février 2021 .
Temps de lecture : 3 min

faviconLa promesse Meilleurtaux
Chez Meilleurtaux nous aspirons à vous aider à prendre de meilleures décisions sur vos finances. Notre combat : vous rendre gagnant sur votre argent en vous donnant toutes les clés de compréhension sur nos offres. Consultez notre méthode de présentation des offres et comment nous nous rémunérons sur chacun de nos services.

Crise sanitaire élections municipales immobilier neuf

L’année 2020 a été désastreuse pour les logements neufs. En effet, conséquence de la pandémie du covid-19, les constructions ont affiché une nette baisse par rapport à 2019. Une situation qui aura entrainé l’inflation des prix du neuf dans de nombreuses villes, comme l’indique le baromètre de SeLoger, avec des hausses dépassant même parfois les 10 %.

Il n’est plus à redire, 2020 a été fortement marquée par la pandémie du covid-19. En plus des pertes humaines enregistrées, les retombées économiques sont également terribles. D’ailleurs, le logement neuf a été l’un des secteurs les plus impactés par la crise sanitaire. Ne serait-ce que de considérer le fait que 380 000 projets de construction seulement ont été autorisés l’an dernier, soit 65 000 permis de construire délivrés en moins par rapport à 2019, à en croire la Fédération française du bâtiment (FFB).

L’optimisme devrait être pourtant au rendez-vous : les tarifs d’assurance habitation devraient baisser pour cette nouvelle année alors que le tarif moyen s’élevait à 160 euros en 2020. Ce qui n’empêche pas pour autant les prix d’acquisition de logement neuf d’augmenter. Cela, du fait de la baisse conséquente de construction susmentionnée.

Je trouve la meilleure assurance habitation

Une hausse des prix

La pandémie du covid-19 a freiné la construction de logements. S’ajoutant à cela, les élections municipales. Comme le soulignent de nombreux observateurs, il s’agit d’une situation classique, car tant que les élus en place n’ont pas la garantie sur le renouvellement de leur mandat, ils hésitent à s’avancer sur des projets immobiliers.

ImportantAinsi, en dépit du rattrapage durant le dernier trimestre 2020, sur le nombre de chantiers qui a affiché un net rebond, les déficits n’ont pas pu être comblés. À savoir, sur cette même période en 2019, le nombre de permis délivrés était supérieur, à hauteur de 9,4 %.

Cette tendance baissière est d’autant plus inquiétante, car il semble qu’elle ait provoqué une hausse des prix de l’immobilier neuf. L’analyse du groupe SeLoger sur les tarifs appliqués dans près de 40 villes le confirme. 28 d’entre elles accusent, en effet, une hausse des prix. Le baromètre indique même qu’il y a eu des croissances à deux chiffres dans 11 agglomérations. L’inflation est particulièrement marquée à Angers où les prix affichent une hausse de 24 %. Mulhouse et Boulogne-Billancourt complètent le podium avec des inflations estimées respectivement à 18 % et 16 %.

Typologie des biens mis en vente l’année dernière

Si les prix ont drastiquement augmenté à Angers et à Mulhouse, dans certaines villes ils affichent une certaine stabilité. À Dijon, Toulouse, Amiens et Nancy, par exemple, les prix n’ont pas évolué et sont restés les mêmes. Au Havre, à Saint-Denis et à Annecy, ils ont même diminué avec des taux respectifs de -7 %, -4 % et -3 %.

ImportantLe baromètre du groupe SeLoger dresse également le bilan de la typologie des biens mis sur le marché, en 2020. À Besançon, à Reims et à Rennes, 25 % des logements commercialisés étaient des studios. Alors qu’à Toulon et à Amiens, une majeure partie des ventes étaient des deux-pièces. Dans les villes du Mans, du Saint-Denis et du Perpignan, on a préféré miser sur des logements plus spacieux, près de la moitié des ventes étant des trois-pièces.

Mais Grenoble et Saint-Denis surenchérissent, plus de 35 % des biens immobiliers à vendre sont des quatre pièces et plus. Toutefois dans ce domaine, la palme d’or revient à Boulogne-Billancourt. En effet dans cette ville, 60 % des biens à acquérir sont des quatre pièces et plus.

favicon Écrit par
La rédaction Meilleurtaux

Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.