Les prix pour assurer un logement s’intensifient de 2 %

maisons en bois

D’après une étude de l’UFC-Que Choisir, les primes d’assurance habitation poursuivent leur hausse en 2021. Une variation causée par différents facteurs, dont le repli du nombre de sinistres à prendre en charge en 2020. De manière précise, la tendance présente la même valeur que celle enregistrée en 2019 et 2018, soit 2 %.

Deux et trois années passées, les cotisations avaient déjà grimpé de 2 %. D’après Grégory Caret, ce segment de l’assurance multirisque habitation fait couramment l’objet d’une inflation. Pour le directeur de l’Observatoire de la consommation au sein d’UFC-Que Choisir, le problème se situe sur deux points. Il s’agit des stratégies menées par les compagnies dans la recherche de clients, mais aussi des coûts de gestion des contrats. À ce titre, les bénéficiaires récupèrent seulement 55 euros en moyenne sur 100 euros versés. Pour les charges générales et les provisions, les assureurs prennent les 45 euros restants.

Sur le sujet, les assurés s’attendaient à une baisse des primes pour 2021.

L’ouest toujours plus abordable que l’est

Ainsi, un rapport de l’Union Fédérale des Consommateurs-Que Choisir pourrait les décevoir. D’après l’étude, les tarifs ont en effet augmenté de 2 % en moyenne. Selon la situation géographique du logement à protéger, les prix se révèlent disparates. Les auteurs de l’analyse indiquent :

On savait depuis longtemps qu’il coûtait plus cher d’assurer un bien à l’est qu’à l’ouest. On découvre maintenant qu’au sein d’une même zone […] la dispersion des prix est aussi la règle.

Dans cet environnement de factures élevées, trouver une offre moins dispendieuse reste néanmoins possible. Pour cela, il suffit de faire jouer la concurrence en comparant plusieurs devis assurance habitation. Selon le cas, le client pourrait alors épargner jusqu’à une centaine d’euros.

Pour revenir à l’étude de l’association des consommateurs susmentionnée, la hausse des coûts concerne presque l’ensemble des acteurs du marché. Dans les détails, huit sur dix des établissements consultés par le groupement des consommateurs ont pratiqué une majoration des cotisations.

Diminution du nombre de sinistres en 2020

Ayant pris comme référence les chiffres de la Fédération Française de l’Assurance (FFA), les analystes de l’UFC-Que Choisir affirment face à cela :

On aurait pourtant pu s’attendre à une stabilité des prix après une année 2020 qui aura vu le nombre de sinistres (notamment les cambriolages et incendies) reculer de 4 %.

En raison de cette inflexion, la facture s’avérait plus conséquente pour les assureurs, explique l’association. L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) fait état d’une addition de 1,35 à 1,65 milliard d’euros pour l’année dernière. L’Union fédérale affirme aussi que l’augmentation des cotisations résulte également du procédé utilisé par les compagnies pour les fixer. Celles-ci se basent sur l’indice de la Fédération Française du Bâtiment (FFB), qui flambe tous les trois mois.

Sur le plan méthodologique, l’UFC-Que Choisir a réalisé son enquête auprès des 20 plus importants assureurs en habitation. Quant à son approche, elle a détaillé les primes dans cinq villes et en fonction de six profils de logement.

top

Archives

Je compare les tarifs

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.