L’AFEV de Valenciennes offre aux étudiants une colocation à moindre coût

colocation

Dans la ville, l’association AFEV donne aux jeunes actifs ou étudiants la possibilité de profiter d’une colocation à faible loyer. En contrepartie, ces derniers devront mener différentes actions, de leur choix, qui pourraient contribuer au développement de la société. Dans leur entreprise, ils pourront demander de l’aide à l’association en cas de nécessité.

À Valenciennes, louer un logement reste dispendieux pour les étudiants. Pour un studio, il faut prévoir un budget de 400 euros environ, ou légèrement moins en optant pour une colocation. Fort heureusement, différents dispositifs existent afin de contourner ce problème. C’est notamment le cas des appartements de l’Association de la Fondation Etudiante pour la Ville (AFEV). En choisissant cette solution, la facture de chaque individu descendra à 171 euros. Une offre qui attire un grand nombre de jeunes dans la municipalité.

Dans ce contexte, ce tarif très bas n’a qu’une seule explication : la « Kolocation ». Il s’agit d’un concept issu du « kot-à-projet », un mode de colocation solidaire.

Davantages de logements disponibles d’ici quelques mois

D’origine belge, le KAP désigne une association de quelques étudiants qui :

  • Sont hébergés ensemble dans un kot, un logement communautaire ;
  • Mettent en œuvre un projet qu’ils jugent important.

Dans les grandes agglomérations françaises à l’instar de Lille, le mécanisme s’avère déjà très développé, contrairement à Valenciennes. Dans cette commune, l’on ne trouve à l’heure actuelle qu’une seule colocation KAPS. Toutefois, l’AFEV de la municipalité ambitionne d’ajouter quelques appartements à son catalogue dès la prochaine rentrée académique. Sa référente, Anaïs Tavernier explique alors :

Nous souhaitons que les KAPS ne soient pas trop dispersées, pour que les étudiants puissent se rencontrer.

Anaïs Tavernier

Le projet sera mené en partenariat avec la Société Immobilière Grand Hainaut, un des bailleurs sociaux de la ville. À première vue, ce type de bien se révèle profitable pour toutes les parties impliquées. Toutefois, la variation du parc social local influera sur la libération ou non de nouveaux logements pour les mois à venir. Dans tous les cas, l’évolution du marché sera attendue du côté des compagnies d’assurance habitation colocation.

Certaines conditions à respecter

Par rapport à cette situation, seuls les étudiants ou les jeunes travailleurs de 30 ans ou moins seront éligibles au dispositif. Anaïs Tavernier précise également qu’ils doivent :

[…] être d’accord sur la mixité dans les colocations, et sur les valeurs portées par l’AFEV.

Anaïs Tavernier

Ces dernières concernent notamment l’engagement communautaire en vue de l’intérêt général à Valenciennes. Ce qui implique une insertion, mais aussi une entraide à l’égard des quartiers populaires. Pour cette année, des « kolocs » ont par exemple apporté leur soutien au centre social Maison de quartier Beaujardin. Ils ont entre autres assisté des jeunes dans leurs devoirs. Pour 2022, ils projettent de se rapprocher des seniors. L’un d’entre eux explique :

On aimerait réunir des personnes âgées du quartier, un jour dans la semaine, pour se rencontrer autour de jeux de société.

Dans cette perspective, ils pourront compter sur l’aide du service civique de l’AFEV en cas de besoin.

Ils espèrent toutefois que la Covid n’entravera plus leur projet comme en 2020 et 2021.

top

Archives

Je compare les tarifs

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.