Automobile : comment expliquer le désamour des Français envers les modèles neufs ?

désamour envers les nouveaux modèles de voiture

Épuisés financièrement par la crise (sanitaire et économique) ou bien soucieux de leur pouvoir d’achat ? Difficile de déterminer de manière précise la raison pour laquelle les ménages français se détournent des voitures neuves et se rabattent sur les véhicules de seconde ou de troisième main. L’année 2021 a d’ailleurs marqué un tournant pour le marché de l’automobile en France.

L’occasion s’est imposée doucement, mais sûrement

En 2021, 6 millions de voitures d’occasion ont fait l’objet de transactions entre particuliers. À titre de comparaison, on en comptait 5 millions en 2011.

Important En janvier dernier, huit nouvelles immatriculations sur dix concernaient des voitures ayant déjà plusieurs kilomètres au compteur.

Depuis que les statistiques sur ce type de performance ont été collectées, jamais la proportion de voitures d’occasion vendues n’avait atteint un tel niveau.

Plus curieux encore, les acheteurs semblent développer une attirance particulière pour les voitures, dont la première mise en circulation remonte à plus de 15 ans.

Selon les explications reçues, cette tendance témoigne de la volonté des Français à lutter contre l’obsolescence programmée et contre le gaspillage.

Je trouve la meilleure assurance auto

La voiture neuve réservée à une certaine élite ?

La crise sanitaire a modifié le comportement des ménages français, plus particulièrement en ce qui concerne la manière, dont ils gèrent leur budget. Malgré un niveau d’épargne qualifié de « record » par les observateurs, ils ont appris à se serrer la ceinture.

Leur désamour envers les voitures neuves peut être perçu comme un moyen de limiter les dépenses superflues, et donc de faire des économies.

De plus, les prix des modèles neufs n’ont cessé de flamber au cours des dernières années. Une envolée que ni les conditions d’emprunt très avantageuses ni les formules censées faciliter le paiement (LOA, LLD…) ne sont parvenues à compenser.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que, même si elle constitue une solution de mobilité quasi incontournable, la voiture, qu’elle soit neuve ou d’occasion, engendre des charges.

Parmi les frais auxquels il est impossible d’échapper figure l’assurance automobile, dont le défaut peut entraîner l’interdiction de circulation du véhicule et des amendes.

Une rapide simulation assurance auto sur un des sites prévus à cet effet permet, entre autres, de se faire une idée du montant de la prime que pourrait réclamer la compagnie d’assurance.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.