Les compagnies d’assurance font face à un dilemme

clés de voiture

La forte inflation qui sévit actuellement en France et en Europe continue de faire des ravages et de plonger de nombreuses entreprises dans des situations délicates. C’est le cas des acteurs de l’assurance automobile qui sont directement impactés par la flambée du coût des énergies, des matières premières et des approvisionnements. Les factures de réparation explosent, mais les assureurs subissent également la pression du gouvernement.

Faire fi des éventuelles demandes du gouvernement ?

Pour le moment, les acteurs de l’assurance auto n’ont pas encore été convoqués par le ministre de l’Économie. Cependant, ils anticipent déjà une demande de la part du gouvernement concernant un éventuel gel des primes d’assurance.

Important Malgré l’envolée des prix, l’exécutif devrait, selon toute vraisemblance, demander aux compagnies d’assurance d’absorber la hausse des coûts de réparation et de ne pas les répercuter sur les primes.

Sauf que l’étau se resserre de plus en plus autour des compagnies d’assurance puisque les prix des pièces de rechange pour les voitures les plus communs ont bondi de +4 % au premier trimestre 2022 par rapport à 2021 sur la même période.

En prenant pour période de référence l’année 2016, l’augmentation constatée atteint +24 %. Et selon les observateurs, il ne s’agit là que d’un début, les probabilités que la tendance haussière s’installe sur la durée sont élevées.

Tôt ou tard donc, la situation risque de devenir intenable pour les compagnies d’assurance et elles pourraient être contraintes d’ignorer les requêtes du gouvernement.

Je trouve la meilleure assurance auto

La main-d’œuvre se raréfie

Le prix des pièces constitue 50 % de la facture de réparation, mais il ne justifie pas à lui seul la flambée des frais de réparation.

La main-d’œuvre est également un problème épineux pour les garagistes, notamment depuis la pandémie de Covid-19. La pénurie de main-d’œuvre se ressent particulièrement au sein des ateliers de carrosserie.

À noter que durant les épisodes de confinement, les compagnies d’assurance ont pu réaliser des économies conséquentes, le nombre de sinistres ayant drastiquement baissé. Ceci leur a permis de maintenir le montant des primes à un niveau relativement abordable pour les assurés.

Mais aujourd’hui, les conditions se sont considérablement durcies et les évènements qui surviennent à travers le monde, plus particulièrement en Russie et en Ukraine, font que la situation continue à aller en empirant.


top

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.