Société Générale entretient d’ambitieux desseins en devenant l’actionnaire majoritaire de LeasePlan

tirelire sur une roue

LeasePlan est désormais sous la bannière de Société Générale. La banque a récemment officialisé la nouvelle en faisant savoir qu’après des mois de négociation, elle est finalement parvenue à ses fins en devenant l’actionnaire majoritaire de ce spécialiste européen du leasing automobile. Une opération qui a coûté des milliards à l’enseigne qui s’attend en retour à récolter des résultats plus qu’encourageants.

Si l’assurance auto pas cher est l’un des critères majeurs expliquant le choix des Français pour l’acquisition d’une voiture électrique, ils sont de plus en plus nombreux à se tourner vers le leasing automobile. Non pas sans raison puisque ce mécanisme a aussi ses avantages ne serait-ce que d’énumérer le fait qu’il permet d’utiliser une voiture sans l’acheter, tout en conservant la possibilité de le faire. Plus encore, ce mode de financement est plus intéressant que les autres étant donné qu’il ne nécessite aucun apport d’autant qu’il est flexible et économique.

Soit, autant de leviers expliquant l’effervescence du marché selon les observateurs constatant que les banques n’y sont pas restées de marbre pour les inciter à en tirer la meilleure part comme pour le cas de Société Générale qui vient d’accélérer ses pas dans ce domaine, grâce à l’acquisition de LeasePlan.

Je trouve la meilleure assurance auto

Société Générale enclenche la vitesse supérieure

Comme susmentionnées, les banques françaises voient un précieux filon en l’effervescence du marché tricolore du leasing automobile expliquant leur choix de faire partie de cet univers afin d’en tirer la meilleure partie. C’est du moins, le cas de Crédit Agricole et de BNP Paribas qui ont pris part à cette course à travers une association avec Stellantis pour le premier et Arval, une filiale spécialisée dans ce domaine pour le second.

À travers ALD, Société Générale est aussi de la partie sauf que pour sa part, l’enseigne vient d’enclencher la vitesse supérieure en attirant sous sa bannière LeasePlan. En effet, l’établissement a fait savoir qu’à travers un contrat de rachat de 4,9 milliards d’euros, il est désormais l’actionnaire majoritaire de ce poids lourd du leasing automobile au niveau européen. Soit, à hauteur de 53% du capital de l’enseigne rebaptisée « New ALD » si de leur côté, les actionnaires actuels de LeasePlan s’engagent à y détenir 30,75% pour au moins un an en notant que chacun y trouvera son compte selon Société Générale indiquant :

Une relution du bénéfice net par action d’environ +20 % pour le nouvel ALD en 2023 et supérieure à 5 % pour Société Générale dès 2024.
Je trouve la meilleure assurance auto

Le groupe bancaire n’y voit que des avantages

Il va sans dire qu’avec ces près de 5 milliards déboursés pour racheter LeasePlan, Société Générale s’est lancée dans une opération de grande envergure qui, en obtenant le feu vert des autorités, devrait être finalisée d’ici à la fin de l’année. Et d’après les constats, tout indique qu’il ne s’agit pas d’un choix fortuit étant donné que le groupe n’y voit que des avantages en indiquant en premier lieu son repositionnement dans la conquête de ce marché porteur. Au groupe de faire valoir dans un communiqué :

Ce projet structurant marquerait une étape majeure dans la création d’un leader mondial dans le secteur de la mobilité, avec une flotte totale combinée d’environ 3,5 millions de véhicules.

Un énorme bond en avant pour la banque qui table d’ores et déjà sur :

  • Une croissance annuelle de sa flotte d’au moins 6% ;
  • Une rentabilité qui devrait augmenter de 80 points de base à l’horizon 2024 ;
  • Des synergies relatives à l’opération, estimées à 380 millions d’euros à partir de 2025.

Et la liste est longue, mais pour les résumer, le patron de Société Générale a tenu à préciser que :

Les activités de l’entité combinée ont vocation à devenir à moyen terme un troisième pilier au côté des métiers, d’une part, de la banque de détail et d’assurance et, d’autre part, de banque de financement et d’investissement, et renforcer l’équilibre de son business model.
top

Archives

  • Janvier

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.