L’assurance de prêt immobilier aide l’emprunteur à poursuivre son remboursement

 Gestion du contrat d'assurance

Dans le cadre d’un prêt immobilier, certains incidents empêchent l’emprunteur de rembourser le prêteur. Il pourrait s’agir d’une maladie, d’un chômage ou d’un décès. Il reste indispensable à cet effet de faire appel à un assureur. Ce dernier prend le relais pour le remboursement du crédit. Toutefois, il existe diverses conditions pour bénéficier de cette assurance dédiée au crédit immobilier.

Le dernier rapport de la Fédération française des banques indique que le marché du crédit immobilier connaît une hausse remarquable. L’assurance de prêt immobilier figure parmi les facteurs qui favorisent cette tendance. Cette forme d’assurance aide l’emprunteur à régler ses remboursements dans le cas où il se trouve dans l’incapacité de les poursuivre.

Divers risques peuvent des fois jouer en défaveur des emprunteurs. Tel serait le cas lors d’un décès, d’un accident ou d’une maladie grave. Bien que l’assurance de prêt immobilier constitue une garantie à son destinataire, elle dépend toujours de plusieurs critères à la fois spécifiques et complexes.

Le fonctionnement d’une assurance de prêt immobilier

L’assurance de prêt immobilier devient effective à partir du 91ème jour suivant l’incident ayant entraîné la perte d’autonomie de l’emprunteur. Rappelons que la durée de carence dure 90 jours lors d’une perte d’autonomie donnant lieu à un arrêt de travail assez long.

Dans le cadre d’un décès, l’assureur réagit plus rapidement. En effet, il prend le relais du remboursement un mois après la demande et l’enregistrement.

Afin de déclarer la procédure du relais remboursement, la personne ayant souscrit un crédit immobilier ou ses proches doivent informer son assureur. Certes, la loi prévoit un délai de six mois pour la déclaration d’un décès et un délai de deux mois pour un long arrêt maladie.

Néanmoins, les bénéficiaires d’une assurance de prêt immobilier devront avertir leurs compagnies d’assurance ou leurs banques dans les meilleurs délais. Ils devraient notamment se munir d’un document justifiant l’incapacité ou le décès. L’emprunteur ou ses proches signaleront également l’assureur dans le cas où l’arrêt maladie se prolonge.

D’une manière générale, l’assureur couvre le cotisant à 100%. En ce sens, il prend en charge l’intégralité des mensualités. Pour le cas d’une assurance qui concerne deux emprunteurs, l’assureur couvrira les bénéficiaires selon leurs rémunérations.

Celui qui perçoit un revenu plus important jouit d’une couverture à 70% alors que celui qui touche un salaire moins élevé jouit d’une couverture à 30%.

Plusieurs conditions interviennent également

Déclarer son incapacité et déposer une pièce justificative s’avèrent parfois insuffisants comme conditions pour bénéficier d’une assurance emprunteur. Selon chaque établissement, la définition des sinistres varie. Par conséquent, le souscripteur vérifiera au préalable la clause du contrat. Cette précaution lui évitera les malentendus avec sa maison d’assurance.

Par ailleurs, le cotisant doit renseigner l’assurance sur les facteurs qui impliqueront un changement au contrat. Prenons à titre d’exemple le cas d’un individu qui part s’installer à l’étranger ou qui pratique régulièrement un sport extrême.

Archives

Le meilleur taux pour votre assurance de prêt
Montant de votre prêt
Durée
15 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Plus de 50% d’économies
sur votre assurance de prêt
je compare les offres
Assurance de prêt
Notre comparateur sélectionne l'assurance crédit immobilier la plus adaptée à votre profil et au meilleur tarif
Étude
gratuite et sans
engagement
COMPAREZ LES DEVIS D'ASSURANCE DE PRÊT GRATUITEMENT
Je compare les tarifs ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.