La HAS prévoit un rappel de vaccination pour les personnes vulnérables en France

vaccination

Depuis l’arrivée de la crise sanitaire, la HAS lance une campagne de vaccination chaque automne en France. Pour cette année, les stratégies de vaccination élaborées changeront en fonction de la situation qui se présente. Cependant, la meilleure hypothèse repose sur l’apparition d’un variant moins violent. Cependant, il nécessite une prise en charge des patients à risque ainsi que leurs proches.

Bien que la situation sanitaire soit encore imprévisible dans l’Hexagone, la HAS (Haute Autorité de la Santé) s’apprête déjà avec des stratégies sanitaires bien définies pour accueillir l’automne. Pour cela, elle envisage toutes les possibilités de la progression de la pandémie. Après examen de la situation, elle prévoit une mise en place d’une campagne vaccinale pour la rentrée automnale 2022.

Toutefois, celle-ci concernera uniquement une partie de la population à moins qu’un variant plus virulent se présente. Pour le moment, l’autorité vise surtout les personnes avec un état de santé précaire. La vaccination concerne donc les sujets immunodéprimés ou les seniors âgés de plus de 65 ans.

Je trouve la meilleure assurance santé

Plusieurs collaborateurs participent à l’élaboration des stratégies de vaccination

Compte tenu de la situation actuelle, la Haute Autorité de la Santé envisage un plan stratégique permanent pour la vaccination. Ce dernier sera établi avec d’autres entités telles que :

  • La Santé publique en France ;
  • L’Institut Pasteur ;
  • La DREES ou Direction de la Recherche du ministère de la Santé ;
  • L’ANSM ou Agence Nationale de la Sécurité des Médicaments.

Leur collaboration consistera à optimiser la vaccination en tenant compte de l’évolution des transmissions virales. Elle permet également d’envisager une nouvelle injection plus efficace contre différents types de variant.

En attendant, la HAS préconise de se faire vacciner contre le Covid et la grippe en même temps. Afin de profiter d’un soin plus avancé, les personnes vulnérables bénéficient d’une vaccination gratuite contre cette dernière. Avec une compagnie d’assurance-maladie fiable, ce bon est octroyé chaque année. Pour en trouver une, la meilleure solution est de recourir à un comparateur mutuelle.

La HAS établit trois possibilités sur l’évolution de la crise sanitaire

D’après cet organisme, ce qui semble le plus probable actuellement est la récurrence de la pandémie. Pour cela, il y aurait un maximum de transmission virale. Cependant, le risque d’une augmentation des taux de mortalité semble moindre. De plus, le nombre des patients en état critique reste maîtrisable bien que l’immunité soit en baisse.

La HAS cible donc la vaccination des personnes âgées de plus de 80 ans et celles qui présentent des risques de rechute. À noter que seuls 81 % des seniors ont déjà bénéficié d’un troisième rappel sur 54 % des vaccinés. Pourtant, cette tranche d’âge est déjà censée passer au quatrième dose.

Une autre possibilité plus « optimiste » peut également se produire. Dans cette optique, les nouveaux variants seront moins agressifs, donc la population pourrait reprendre un cours de vie normal. Malgré un taux de transmission élevé, les sous variants d’Omicron ne causent pas autant de décès que les variants précédents. Dans ce cas, un rappel de vaccin anti-covid suffirait pour les personnes immunodéprimées.

Toutefois, l’organisation reste très vigilante puisque la France pourrait s’attendre à une nouvelle apparition d’un variant plus violent. Avec ce scénario « pessimiste », le risque d’un taux de morbidité et de mortalité est très élevé. Si le cas se présente, la campagne de vaccination concernera presque tout le pays.


top

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.