L’exposition des enfants aux écrans s’est aggravée depuis le premier confinement

enfant avec un smartphone

Consoles, télévision, mais surtout smartphones, ces appareils étaient déjà indispensables avant la pandémie, mais leur usage s’est encore accru durant les épisodes de confinement. Le phénomène est inquiétant surtout vis-à-vis des enfants qui étaient d’ores et déjà surexposés à ces équipements. D’après une récente étude, la « consommation d’écrans » a nettement augmenté chez les personnes en bas âge au cours des dernières années.

Des parents dépassés

ImportantSelon ladite étude, un enfant sur deux a vu son temps d’exposition aux écrans s’accroître de manière plus ou moins significative depuis qu’ils ont été consignés à domicile pour tenter de contenir la propagation du virus.

Ce résultat est somme toute logique puisque les enfants, qui étaient déjà de grands consommateurs de contenus multimédias, ont été privés d’activités en extérieur durant la période trouble.

Toutefois, lorsqu’ils sont interrogés sur l’exposition de leurs enfants aux écrans, les parents semblent se méprendre et sous-estiment ce temps d’exposition.

Par exemple, à la question « Combien de temps par jour passent les enfants de 7 à 10 ans sur leur smartphone ? », ils répondent « 37 minutes » alors que la vraie réponse est de « 1 heure et 26 minutes ».

Autre exemple parlant, le visionnage des films. Les parents pensent que seuls 37 % des enfants de 7 à 10 ans en visionnent alors que le chiffre réel atteint le double.

Et que dire des réseaux sociaux ? Là encore, les adultes sont dans l’erreur. Toujours chez les 7 à 10 ans, les adultes pensent à tort que seulement 9 % d’entre eux possèdent un compte alors que le chiffre exact est plutôt 30 %.

Je trouve la meilleure assurance santé

Une plus grande consommation depuis un an et demi

L’usage des appareils à écran chez les enfants s’est accentué depuis maintenant 18 mois. Cette tendance se reflète surtout chez les adolescents, avec une surconsommation de contenus (Youtube, Tik Tok, Netflix…) et une présence prolongée sur les réseaux sociaux, surtout faute d’activités physiques en extérieur.

À cause de cet usage intensif, les appareils électroniques tels que les téléphones portables, les tablettes ou encore les ordinateurs portables peuvent être endommagés. La réparation ou le remplacement peut alors coûter cher aux parents.

Heureusement, ces appareils peuvent aujourd’hui faire l’objet d’un contrat d’assurance. Pour se renseigner sur les tarifs, les parents peuvent recourir à un comparateur assurance, un outil qui leur indiquera quelle compagnie offre la meilleure protection ou encore qui pratique les tarifs les plus abordables.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.