Le surendettement bancaire baisse en France

 Un homme surendetté

Après des décennies de hausse, le nombre de ménages surendettés a diminué en France, un des pays les plus bancarisés d'Europe. En effet, le nombre de dossiers déposés auprès du secrétariat des commissions de surendettement a reculé de près de 11% l’année dernière, d’après un rapport de l’Observatoire de l'inclusion bancaire.

En 2016, le nombre de saisines de la commission de surendettement est passé de 200 000 à 194 000 environ, après deux décennies de croissance. Cette année, il a encore baissé de 6%. Cette évolution s’explique par le recul de la part des prêts à la consommation dans l’endettement global des ménages.

Notons qu’une personne peut opter pour un rachat de crédit, dès ses premières difficultés financières, afin d’éviter une situation de surendettement. Il s’agit de regrouper toutes les dettes d’un ménage en un prêt unique. Ainsi, la durée de remboursement du crédit sera allongée et les mensualités seront allégées.

Le surendettement en quelques chiffres

L’an dernier, le surendettement a considérablement régressé en France. Cette baisse s’est poursuivie sur les 5 premiers mois de l’année 2017.

Le dernier rapport annuel de l’Observatoire de l’inclusion bancaire (OIB) révèle que le nombre de dépôts de dossiers de surendettement s’est élevé à près de 194 000 saisines en 2016. En effet, l’institution a constaté que le secrétariat des commissions de surendettement a reçu 11% de dossiers en moins. Elle estime que cette situation résulte de la mise en place de la loi Lagarde. En effet, elle a souligné dans un communiqué que :

Intervenant après deux décennies de croissance continue du nombre de dossiers déposés, la baisse s'explique par l'action continue de la Banque de France ainsi que par les effets de la loi du 1er juillet 2010.

Toujours selon l’OIB, une diminution de 2% du nombre de ménages surendettés avait déjà été enregistrée en 2014, suivie d’une baisse de 6% en 2015. Soulignons qu’environ 500 000 Français ne détiennent pas de compte bancaire.

Les raisons du surendettement des ménages français

En France, les charges courantes sont aujourd’hui les principales causes du surendettement. En effet, celui-ci est actuellement moins lié aux prêts à la consommation.

Aujourd’hui, le surendettement des ménages est davantage lié à des arriérés de charges courantes (transport, loyer, dette familiale, etc.) en France. Elles ont augmenté de 45% en cinq ans. Cette situation porte à croire que les ménages français ont plus de difficultés à payer leurs factures.

Quant à la part des prêts à la consommation dans l'endettement global des ménages, elle a considérablement diminué, de 58,2% en 2011 à 39,3% en 2016. Celle des dettes immobilières ont par ailleurs augmenté.

Il faut également savoir que près de trois millions de Français se trouvent dans une situation de fragilité bancaire. Ainsi, la Banque de France a procédé au droit au compte afin de permettre aux exclus d'entrer dans le système bancaire. L’an dernier, elle a utilisé cette procédure 67 000 fois.

Regroupez vos crédits
Etes-vous propriétaire ?
Combien de crédits remboursez vous ?
crédit(s) conso
Je réduis mes mensualités
Rachat de crédits
Regroupez tous vos crédits et diminuez vos mensualités
Votre rachat
de crédit au
meilleur taux
demandez gratuitement un rachat de crédits
Je réduis mes mensualités

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.