Menu Crédit immobilier

Taux immobilier - Mars 2018

Nous observons depuis le mois de janvier 2018 des barèmes au quasi statu-quo avec qui plus est une forte propension des banques à appliquer des décotes c’est-à-dire à offrir des taux plus bas que ce qui est affiché au départ.

Comparateur credit immobilier

Quels sont les taux immobiliers en mars 2018 ?

Les taux affichés se situent à à des niveaux plus bas qu’il y a 6 mois  avec :

1,45 % sur 15 ans (+)
1,65 % sur 20 ans (+)
1,85 % sur 25 ans (=)

Ainsi en mars 2018, plus de 9 banques sur 10 proposent des taux inférieurs à 2,10% sur 20 ans et 85% sous la barre des 1,90% (elles n’étaient que 70% en septembre dernier). Qui plus est, 50% des banques offrent des taux inférieurs à 1,70%, la situation est donc totalement identique à début 2017 et meilleure qu’à l’automne dernier.

Prenons la capacité d’emprunt, elle n’a presque jamais été aussi élevée, exception faite d’octobre 2016. Avec les taux actuels pour une mensualité de 1000€, il est possible d’emprunter 204 000€ pour moins de 150 000€ il y a 10 ans !

Et si la capacité d’emprunt est très élevée, le coût du crédit a quant à lui été divisé par 3,5 en 10 ans !

Les taux vont-ils remonter ?

La question que beaucoup se posent aujourd’hui est la suivante : et si les taux venaient enfin à remonter ? Si cette possibilité n’est pas écartée à moyen terme, il reste qu’aujourd’hui aucun mouvement haussier franc et massif ne se dessine du côté des organismes bancaires.

En effet plusieurs éléments se conjuguent et nous anticipons une année 2018 globalement positive. Ainsi, les conditions restent toujours exceptionnelles et maintiennent l’intérêt des futurs acquéreurs.

Les banques affichent pour 2018 des objectifs tout aussi ambitieux qu’en 2016 et 2017 et la concurrence entre les établissements reste très vive avec une multiplication des offres et de nouveaux acteurs qui maintiennent une pression concurrentielle très forte.

La confiance des acquéreurs boostées par la reprise de l'économe

Cependant face à cela, il faudra composer avec des signes de reprise de l’économie, qui, s’ils boostent la confiance des acheteurs, ont déjà un effet haussier surtout sur les prix du m² en zone tendue.

Par ailleurs, l’ouverture réelle de la concurrence sur l’assurance emprunteur pourrait entraîner une baisse des marges pour les banques les amenant à compenser en haussant le taux du crédit (ce qui est déjà le cas partout ailleurs en Europe).

Et pour terminer, la fiscalité toujours incertaine sur l’immobilier place les acheteurs en situation inconfortable et peut entraîner l’attentisme des investisseurs et futurs acquéreurs de résidences secondaires.

à la une
publicite
services
publicite
Simple & Rapide,
faites le tour de 110 banques
en 5 mn
je dépose une demande
Crédit immobilier
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.
Etude
gratuite et sans
engagement
OBTENEZ DES TAUX PERSONNALISÉS EN QUELQUES MINUTES !
Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.