La souscription à une couverture santé est une nécessité absolue pour les Français expatriés aux États-Unis

femme en bonne santé

La souscription à une couverture santé est une nécessité absolue pour les Français expatriés aux États-Unis. C’est du moins, l’avis des analystes constatant que dans ce pays, les frais médicaux attribués aux étrangers sont en tête de liste des plus élevés au niveau mondial en atteignant plusieurs centaines d’euros de différence par rapport à ceux de la France.

En jouant au comparateur d’assurances, différents cabinets d’étude ont découvert que pour les Français expatriés aux États-Unis, la souscription à une couverture santé adaptée est une nécessité absolue pour éviter de se ruiner en cas de maladie, d’accident ou d’hospitalisation.

La raison est simple, à travers leurs investigations, ces analystes ont découvert que depuis plusieurs années et pour différentes raisons, cette nation domine le classement mondial des pays les plus chers en matière de soins médicaux pour les étrangers.

Une situation qui aurait tendance à se renforcer dans les mois à venir selon ces experts prenant en compte l’effet accélérateur de la pandémie du coronavirus.

Je trouve la meilleure assurance santé

Le pays le plus cher en matière de soins médicaux

Comme susmentionnés, les États-Unis figurent en tête de liste des pays les plus chers en matière de soins médicaux au niveau mondial. Et d’après les constats, la nation domine le classement depuis 2016 en se plaçant devant respectivement la Suisse, le Japon, Hong Kong et Singapour pour la saison 2021.

Et puisqu’il est essentiellement question de prix, force est de constater que la différence est de taille même auprès de ce top 5. À titre d’exemple, comparé au tarif moyen de la Suisse, qui rappelons-le, est à la deuxième marche du podium, l’écart est d’environ 23%.

Inutile ainsi de préciser qu’une comparaison avec la France permettra de découvrir que ce gouffre est d’autant plus profond avec une inégalité se comptant à hauteur de plusieurs dizaines à plusieurs centaines d’euros pour un séjour à l’hôpital.

Une appendicectomie illustre bien la situation étant donné que dans l’Hexagone, cette intervention coûte en moyenne 600 euros contre 29 000 euros au pays de l’Oncle Sam selon les données de l’OCDE. De quoi, faire la pression sur le portefeuille des patients tricolores selon un analyste indiquant que la souscription à une assurance santé est de mise en s’exprimant en ces termes :

Un expatrié devra décider seul de consacrer une part importante de son budget à un risque hypothétique. C’est compliqué mais c’est essentiel.
Je trouve la meilleure assurance santé

Différents éléments pour expliquer ce phénomène

Selon les experts, ce prix surélevé des soins médicaux des expatriés aux États-Unis s’explique à travers différents éléments en notant que les impacts de ce phénomène se fait principalement sentir auprès des patients venus de la France. À l’un de ces spécialiste de préciser :

Les Français n’ont pas l’habitude de prendre en main leur protection sociale, c’est la contrepartie d’un excellent système de santé universel.

En effet, contrairement au système de santé tricolore, celui des USA ne prend pas en charge ce genre de dépense pour les étrangers qui sont ainsi contraints de se tourner vers une assurance privée s’ils veulent se faire indemniser. À noter que là encore, le reste à charge peut peser lourd à défaut d’une couverture adéquate qui serait l’IPMI (International Private Medical Insurance) dans le cas des Français.

Aussi, il faut préciser que les États-Unis ont connu une forte augmentation dans ce domaine depuis la mise en place du dispositif Obamacare à la source d’une explosion des cotisations locales affichant une croissance annuelle moyenne de 15 à 25% entre 2014 et 2018.

À cela s’ajoute l’inflation généralisée des matériels de diagnostics et des traitements de pointe sans parler de l’épidémie du coronavirus qui n’a fait qu’aggraver les choses en accentuant le déséquilibre entre l’offre et la demande.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.