Shell lance un hub pour voitures électriques à Paris

station shell à paris

La firme d’origine anglo-néerlandaise a inauguré sa première station-service électrique en France. Dotée de nombreuses prises, celle-ci sera d’abord exclusive aux clients professionnels. En termes de recharge, ces bornes s’avèrent plus puissantes que celles de Total. Néanmoins, elles restent relativement mesurées. La situation tendrait à s’améliorer au fil du temps.

Spécialisé dans le secteur pétrolier ou gazier, le groupe anglo-néerlandais ne perd pas de vue l’énergie électrique. Avec ses récentes acquisitions, dont NewMotion et Ubitricity, Shell dispose d’un réseau de 60 000 stations de recharge à l’échelle internationale. D’ici quatre ans, la multinationale projette d’atteindre la barre des 500 000 bornes.

Étape cruciale de ce projet ambitieux, la société vient d’inaugurer une station-service exclusivement dédiée à la mobilité électrique. Il s’agit de la première en France mais également en Europe. Situé dans le parking Lobau dans la capitale, le hub comprend huit chargeurs. Pour l’instant, aucune information n’a été émise concernant l’accessibilité de ces derniers au grand public.

Je trouve la meilleure assurance auto

Une seconde station dans les prochaines années

Ces chargeurs seront avant tout réservés aux véhicules d’entreprises ainsi qu’aux professionnels tels que les taxis ou VTC. D’après le patron de Shell France, Vincent Baril, l’ouverture du site constitue une aubaine pour la marque pour revenir au centre de Paris. Selon lui, cela contribue au soutien aux opérateurs de flottes automobiles dans la diminution de leur taux d’émission de CO2.

De même, l’opération aidera la municipalité à tenir ses promesses de réduire l’empreinte carbone de la ville, souligne-t-il. Elle permet également au groupe d’appuyer la transition énergétique dans le domaine du transport dans l’Hexagone. Ce changement structurel ne cesse d’affecter différents secteurs tels que l’industrie automobile ou les assurances auto. Ainsi, un second hub sera mis en place à Aéroville, un centre commercial à proximité de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle.

Outre les services de recharge, Shell proposera également à ses clients de nombreuses prestations associées. Ces derniers pourront notamment bénéficier d’un tarif préférentiel pour un entretien auto et réserver des bornes.

Une puissance assez limitée

Côté puissance, les points de recharge ne fournissent que 50 kW maximum. Ce chiffre est relativement bas comparé à celui que certains fabricants ou spécialistes proposent. Cependant, il reste plus élevé que celui des bornes du concurrent Total, également localisé à Paris. En courant continu, celles-ci n’offrent que 24 kW.

Shell fait aussi partie du programme Ionity initié par le groupe Volkswagen, BMW, Daimler et Ford. Ce projet vise la mise en place d’un réseau de bornes de recharge rapide à travers l’Europe. Autrement dit, des stations qui peuvent dégager jusqu’à 350 kW de puissance. Ceci permettra aux conducteurs de recharger leur batterie à 80 % entre 20 minutes à une demi-heure en moyenne. Pour Shell, la dernière inauguration en date dans l’Hexagone remonte à 2018 sur un site localisé sur des aires d’autoroute de l’A11.

Parallèlement à ses projets sur l’électrique, Shell envisage également d’accroître largement ses ventes et sa production d’hydrogène.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.