Ne pas assurer votre véhicule pour réaliser des économies, un pari risqué qui peut vous coûter très cher

assurance auto

Souscrire à une assurance auto est une obligation légale. Pourtant, de nombreux Français sont prêts à rouler sans en posséder une. Un choix qui s’explique notamment par une hausse généralisée des prix, mais qui peut s’avérer périlleux en cas d’accident.

Alors que l’inflation culmine à +5,6 % en septembre sur un an, tous les moyens sont bons pour réaliser des économies. Dont se passer d’une assurance auto. C’est ce que révèle une étude de l’assureur Leocare, rapportée par le site MoneyVox. 11% des Français seraient en effet prêts à sauter la pédale le pas, au risque de s’exposer à de lourdes amendes.

En cas de contrôle routier, celles-ci s’élèvent à 3 750 pour le conducteur fautif, selon le Code de la route. Pas sûr que le jeu en vaille la chandelle. Surtout quand on sait que le coût moyen d’une assurance auto au tiers, soit l’assurance minimum légale, tourne autour de 500 euros. D’autant qu’en cas d’accident impliquant un tiers, au-delà de l’amende prévue, la note peut atteindre des sommets.

Je trouve la meilleure assurance auto

Des millions d’euros reversés aux victimes

Concrètement, dans ce cas de figure, le Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO), alimenté par les contributions des conducteurs assurés, va venir indemniser les victimes. Autrement dit, les autres conducteurs payent pour votre faute. Oui mais... Ce fonds de garantie va exercer un recours auprès de vous afin d’obtenir le remboursement des sommes engagées. Et celles-ci peuvent s’avérer très élevées, notamment en cas de dommages corporels : « des centaines de milliers voire des millions d'euros », prévient Julien Rencki, directeur général du FGAO, cité par Le Parisien.

Selon la dernière édition du baromètre de la non assurance routière, dévoilée mardi, le montant des préjudices subis par les victimes atteint 118,4 millions d'euros sur l’année 2021. Une somme colossale, reversée à près de 23 000 victimes, et qui aurait pu être encore plus lourde. En effet, le Covid est passé par là, et avec lui, ses mesures de restriction de déplacements.

Pour rappel, l’assurance au tiers, aussi appelée la garantie responsabilité civile, prend en charge l'indemnisation des préjudices causés à autrui. Cette obligation légale, qui s’impose à tous les détenteurs d’un véhicule terrestre à moteur, même s’il ne roule pas, vous évite donc de débourser une fortune en cas de sinistre.


top

Déjà 1 million d’abonnés à notre newsletter

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités

Une erreur est survenue
En vous abonnant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre politique de données personnelles. Vous pourrez vous désabonner à tout moment depuis le lien présent dans chaque newsletter que vous recevrez.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.