Un parking de covoiturage vient d’être installé dans le Gard par l’exploitant Vinci Autoroutes

Parking covoiturage gard

Cette nouvelle infrastructure est le fruit d’une collaboration entre Vinci Autoroutes et l’agglomération de Rhôny-Vistre-Vidourle. Le parking peut accueillir près de 100 véhicules et intègre des emplacements pour les deux-roues ainsi que les vélos. Le but est simple : réduire les émissions de carbone générées par les déplacements du quotidien.

C’est au tour de l’agglomération de Rhôny-Vistre-Vidourle de recevoir son parking de covoiturage. Inauguré le 28 janvier dernier, il est issu d’un partenariat entre le pouvoir public et l’exploitant autoroutier Vinci Autoroutes. Le projet fait suite au lancement de la démarche Autoroutes Bas Carbones par ce dernier en 2019. L’objectif est de s’adapter aux nouveaux modes de déplacement. En même temps, il est question de réduire les émissions polluantes générées par les trajets du quotidien.

Les emplacements sont proposés gratuitement. La souscription à une assurance auto est conseillée afin de se prémunir contre les accidents. Un comparateur assurance auto permet de trouver facilement une offre adaptée.

Je trouve la meilleure assurance auto

Une baisse de 160 tonnes de CO2 prévue

Ce nouveau parking a trouvé sa place à Gallargues-le-Montueux, dans le Gard. Il s’inscrit dans le cadre du Plan d’Investissement Autoroutier et a coûté 575 000 euros. Suivant les clauses de la Convention de cofinancement, l’exploitant autoroutier a assumé 87 % du montant de l’investissement.

Le parking de covoiturage possède 98 places gratuites. Un emplacement pour vélos et deux-roues, ainsi qu’un dépose-minute s’y trouvent également. Il dispose en outre d’un système de récupération d’eaux de pluie. Il s’agit d’une noue paysagère qui s’étend sur une superficie de 900 mètres et qui comprend des variétés d’espèces endémiques.

ImportantDes panneaux photovoltaïques éclairent le parking. Un mobilier urbain complète le tout, fabriqué avec du plastique recyclé. Selon les estimations, cette nouvelle infrastructure permettra de réduire de 35 % le taux d’émissions de CO2.

Encourager les modes de déplacement alternatifs

Sa construction est née d’une envie de soutenir la mobilité partagée. L’objectif serait également de combattre l’autosolisme. Il serait devenu fréquent, surtout pour les déplacements du domicile au travail. 75 % des Français le feraient en voiture.

Le parking est situé près du centre-ville et à proximité des zones commerciales et du collège Claude Chappe. Il bénéficie d’un accès direct à l’autoroute A9 et à l’échangeur n° 26. Son emplacement stratégique permet également une liaison avec les lignes d’autocar qui desservent la commune. Les autorités en charge de la gestion des mobilités pourraient donc construire les infrastructures nécessaires à cet effet.

Le parking de covoiturage peut recevoir des bornes de recharge pour véhicules électriques. Vinci Autoroute projette d’investir 16 millions d’euros dans ce type de parking dans les 4 prochaines années. Cela lui permettra de multiplier par deux le nombre de son réseau routier, pour disposer de plus de 6 000 emplacements gratuits.


top

Déjà 1 million d’abonnés à notre newsletter

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités

Une erreur est survenue
En vous abonnant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre politique de données personnelles. Vous pourrez vous désabonner à tout moment depuis le lien présent dans chaque newsletter que vous recevrez.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.