La faiblesse des stocks retarde les livraisons de voitures électriques

voitures

La flambée des prix du carburant et les délais de livraison pèsent sur les ventes de voitures neuves. Ce net ralentissement a largement profité à l’occasion, mais également au segment de l’électrique. Il reste que les stocks sont également très bas et ne parviennent pas à satisfaire la demande. Une attente de quelques mois est imposée pour recevoir sa commande.

Des niveaux de stock très faibles pour les best-sellers du segment électrique

Aujourd’hui, le litre de gazole coûte en moyenne 1,81 euro à la pompe, contre 1,79 euro pour l’essence. Malgré cette légère baisse, pour les Français qui parcourent quotidiennement de longues distances, faire le plein coûte trop cher. Aussi,

ImportantBeaucoup se convertissent à l’électrique, en misant sur une installation à domicile et un meilleur maillage des bornes publiques pour la recharge.

Le volume de ventes de véhicules électriques enregistre ainsi une croissance inédite. 20 000 unités ont été mises en circulation le mois dernier, un record.

Malheureusement pour les clients, les stocks des concessions sont au plus bas. Par exemple, alors que la Fiat 500 électrique représente 50 % de ses immatriculations, la marque n’a qu’un millier d’exemplaires disponibles immédiatement. Les clients non servis doivent attendre trois mois à partir de la date de la commande pour prendre possession de leur petite citadine.

Ils s’en sortent mieux que les adaptes de la Tesla Model 3, puisque ceux qui valident leur achat maintenant doivent patienter jusqu’en novembre pour la livraison. Et cela en payant 49 990 euros pour le modèle de base.

ImportantDes aides à l’achat sont heureusement octroyées pour passer à la mobilité verte en plus d’une gamme de solutions de financement (crédit consommation, LOA, etc.).

Quel taux pour votre projet ?

Manque de modèles immédiatement disponibles chez tous les acteurs du marché

Du côté des constructeurs tricolores aussi, les automobilistes doivent prendre leur mal en patience.

  • Peugeot n’a qu’une vingtaine de 208 disponibles dans ses pointes de vente, et même pas une centaine de 2008.
  • Pour ceux qui ont jeté leur dévolu sur la Renault Zoé, le choix se limite à 160 modèles et les prochains arrivages ne sont prévus que pour juillet.
  • Les marques premium allemandes n’ont pas davantage de stocks : 180 pour Audi, 140 pour BMW, une cinquantaine pour Mercedes et seulement 18 pour la Porsche Taycan. Pourtant, ils se classent loin derrière la firme américaine en termes de volumes sur le segment électrique en France.
  • Même les marques coréennes n’échappent pas à la règle malgré leurs efforts pour gérer les pénuries de composants électroniques. 5 000 exemplaires de Kia et Hyundai électriques ont été écoulés au cours du premier trimestre 2022 auprès de clients français. Il ne leur reste plus que 800 unités dans les concessions. Un porte-parole de Hyundai promet néanmoins une livraison rapide, soulignant que le choix de la production de Kona Electric en République tchèque améliore la flexibilité de son organisation.

J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.