La hausse des charges récurrentes fragilise les finances des jeunes

comptage de factures

Avec les hausses incessantes des dépenses et des charges courantes liées à l’inflation galopante actuelle, les jeunes de 18 à 35 ans, entrés dans la vie active ou non, ont du mal à maîtriser la gestion de leurs finances. La situation de certains peut se compliquer davantage pour ces derniers, souvent enclins à souscrire des abonnements divers (pour du streaming, un contrat souscrit auprès des FAI, etc.). Selon les résultats d’une étude récemment publiés par un spécialiste du secteur, l’accumulation de petits montants associés aux dépenses citées précédemment peut affecter durement cette population peu habituée à jongler avec un budget restreint.

Quel taux pour votre projet ?

Des dépenses contraintes qui explosent

Important Les « dépenses contraintes » prennent de l’ampleur chez les jeunes avec l’arrivée de nouvelles formules d’abonnements facilement accessibles, et qui les ciblent tout particulièrement.

Ces nouvelles charges ont beaucoup progressé ces dernières années, tous services et produits confondus.

  • 75 % du panel interrogé dans le cadre d’un récent sondage reconnaissent ainsi être abonnés à des plateformes de streaming vidéo comme Netflix ou Prime Video d’Amazon
  • 47 % des répondants ont pour leur part souscrit à un abonnement de streaming musical comme Spotify ou Deezer.
  • Les crédits à la consommation ont aussi le vent en poupe auprès de ce public puisque 71 % des sondés ont emprunté pour financer l’achat de biens d’équipement.

Ils sont donc près de quatre jeunes sur dix à cumuler au moins cinq de ces « produits ».

Des difficultés à gérer les dépenses

Ce nouveau mode de consommation gagne en popularité, mais n’est pas sans danger pour le budget des concernés, les jeunes dans la tranche d’âge objets de ce sondage étant les plus à risque.

Important Les moins de 35 ans sont en effet les plus enclins à souscrire des contrats d’abonnement variés, proposés essentiellement par des acteurs du divertissement, et qui finissent par grever leurs budgets mensuels.

Ce problème concerne 71 % des sondés. 45 % des jeunes interrogés affirment ainsi avoir dû faire l’impasse sur le chauffage en période hivernale pour économiser.

L’enquête pointe également un autre inconvénient : celui du risque de tomber dans le gaspillage.

  • 44 % des sondés sont confrontés à des abonnements dits « fantômes », autrement dit des contrats qu’ils paient régulièrement, mais dont ils ne profitent même pas.
  • La moitié d’entre eux déclarent avoir oublié de résilier après le premier mois gratuit.
  • Encore plus désolant, ils sont près d’un tiers à souligner le fait de continuer de s’acquitter d’un ou de plusieurs abonnements qu’ils n’utilisent que peu ou pas du tout.

J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.