Isolation du logement : les aides sont toujours nombreuses

discussion de chantier

La transition énergétique fait partie des priorités du gouvernement. La crise sanitaire a un peu mis celle-ci au second plan, mais désormais, l’exécutif reprend son combat contre les passoires thermiques. De nombreuses aides existent ainsi pour soutenir les ménages dans leur projet de rénovation. Certaines sont accordées par l’État, alors que d’autres sont proposées par les collectivités locales.

MaPrimeRenov est toujours accessible

Dans la majorité des cas, les travaux de rénovation sont motivés par la volonté de l’occupant de réduire la consommation énergétique de son logement, notamment en améliorant son isolation.

Avant de fixer le montant d’un éventuel prêt travaux à souscrire auprès d’un organisme spécialisé, il convient de se renseigner sur les dispositifs d’aides existants et permettant d’alléger les coûts.

ImportantLe plus connu d’entre elles est MaPrimeRenov. Cette aide a été lancée l’année dernière et a fait l’objet d’une amélioration cette année. Elle porte sur les travaux d’isolation. Depuis début juillet, elle s’ouvre aussi aux propriétaires bailleurs, lesquels sont menacés d’interdiction à la location lorsque leur bien immobilier atteint un certain score défavorable sur le DPE (Diagnostic de performance énergétique).

MaPrimeRenov se révèle pertinent lorsque le porteur de projet envisage de remplacer son système de chauffage ou de ventilation, ou encore lorsqu’il souhaite améliorer l’isolation des murs, de la toiture et des portes et fenêtres.

En ce qui concerne le montant des aides, les sommes octroyées dépendent de la nature des travaux. Par exemple, le remplacement d’une fenêtre est subventionné à hauteur de 100 euros tandis que l’isolation des murs par l’extérieur donne droit à une aide de 75 euros par mètre carré. Si l’isolation se fait par l’intérieur, la subvention descend à 25 euros par mètre carré.

D’autres aides existent

La transition énergétique est une source de préoccupations pour le gouvernement, mais pas seulement. Les collectivités locales aussi se soucient de l’impact négatif de ces passoires thermiques sur l’environnement. Pour apporter leur pierre à l’édifice, ces dernières ont lancé leurs propres dispositifs.

ImportantLeurs aides se présentent sous forme de chèques distribués, mais peuvent également être des prêts gratuits (taux d’intérêt à 0 %).

Par exemple, en Occitanie, si les travaux envisagés permettent de réduire de 25 % la consommation d’énergie d’une résidence, le porteur de projet pourra espérer obtenir entre 1 000 et 1 500 euros.

J’emprunte
sur
15 ans
Quel taux pour votre projet ?
J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?

Archives

Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.