Les Français recommencent à dépenser… surtout pour les voyages !

avion, argent passeport

À quelques produits près, la consommation s’est remise sur de bons rails en cette période post-confinement. Une étude a collecté les chiffres renseignant sur les transactions effectuées en ligne durant le troisième trimestre et l’on note une nette augmentation des volumes par rapport à l’année dernière à la même période. Les consommateurs se sont surtout rués sur les voyages.

Le secteur de la beauté fait figure d’exception

Sur fond de crise sanitaire, l’année 2020 a été celle de la disette en ce qui concerne les activités commerciales, quel que soit le support.

Au sortir du troisième trimestre 2021, un spécialiste du secteur a cherché à analyser la volonté des consommateurs à dépenser de nouveau leur argent et il apparaissait que toutes les activités ont bien redémarré, à quelques exceptions près.

Important Les résultats de son enquête ont démontré que les voyages ont manqué aux ménages durant cette funeste période. À peine cette dernière a touché à sa fin que tout le monde se soit rué vers les sites consacrés aux séjours, locaux ou internationaux.

En comparaison avec les chiffres de début juillet-fin septembre 2020, la vente en ligne de produits de voyage (billets d’avion, formule all inclusive…) a enregistré une augmentation de +48 %. Malgré ce chiffre encourageant, le volume reste encore en deçà de son niveau d’avant-crise (inférieur de 10 %).

Avec toutes ces dépenses, le marché du crédit à la consommation retrouve également un second souffle. Mais petite curiosité, le crédit contracté par les clients ne servent pas, ou peu, à l’habillement et le maquillage. Le pouponnage ne semble pas être la priorité des ménages en ce moment.

Quel taux pour votre projet ?

Le e-commerce entre définitivement dans les mœurs

À ses débuts, le commerce en ligne suscitait la méfiance des consommateurs. Ces derniers craignaient les fraudes ou encore les pertes de colis.

Avec le confinement, même les plus réfractaires ont dû se résoudre à passer par le web pour s’approvisionner, que ce soit en denrées alimentaires ou en équipements.

Mais alors que les Français peuvent de nouveau circuler librement, et que les magasins sont autorisés à rouvrir, le succès du e-commerce ne semble pour autant pas s’essouffler. Preuve que cette pratique est définitivement ancrée dans les mœurs.

Autre chiffre parlant, lors du troisième trimestre, un consommateur lambda a opéré en moyenne 14,5 achats en ligne. Ce qui correspond à une augmentation notable en comparaison avec les 13,8 enregistrés à la même période de 2020.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.