Mutuelle complémentaire : ce que vous devez savoir avant d’y souscrire

La mutuelle complémentaire est une couverture qui vient compléter les remboursements de l’Assurance Maladie. C’est une solution indispensable pour réduire, voire supprimer, votre reste à charge. La Sécurité sociale ne rembourse pas 100 % de vos dépenses.

De plus, certaines dépenses de santé ne sont pas prises en charge, la souscription d’une complémentaire s‘impose, mais pas à n’importe quel prix.

Grâce au comparateur de mutuelle, il est aujourd’hui possible d’être bien assuré tout en maîtrisant ses dépenses.

Mutuelle complementaire santé

Je trouve la meilleure assurance santé

La mutuelle complémentaire est-elle obligatoire ?

Oui et non. Elle est effectivement obligatoire pour les salariés du secteur privé qui bénéficient de la mutuelle santé collective de leur entreprise. Cela présente un avantage : l’employeur participe à hauteur de 50 % de la cotisation au minimum.

En revanche, pour les fonctionnaires, les demandeurs d’emploi, les retraités et les inactifs, la mutuelle complémentaire n’est en aucun cas obligatoire. Chacun est libre de souscrire ou non une mutuelle santé pour obtenir un remboursement en complément de celui de la Sécurité sociale.

Pourquoi souscrire une mutuelle santé ?

Cela répond à deux besoins :

  • compléter les remboursements de l’Assurance Maladie ;
  • obtenir un remboursement pour les soins non pris en charge par la Sécurité sociale.

En cas d’hospitalisation, de soins dentaires ou optiques, de consultation d’un médecin ou d’un spécialiste, mais aussi pour divers examens médicaux, la Sécurité sociale propose un remboursement partiel des dépenses.

Par exemple, pour une consultation d’un généraliste, elle rembourse 70 % de la base de remboursement, à savoir 17,50 € (auxquels il faut retrancher la participation forfaitaire d’un euro). Avec une mutuelle santé, vous pouvez envisager une prise en charge supplémentaire à hauteur de 7,50 €.

La mutuelle santé devient encore plus importante lorsque l’on évoque des dépenses plus lourdes.

Si vous portez des lunettes, les opticiens vont vous facturer un montant important, de l’ordre de quelques centaines d’euros selon votre correction. Pourtant, la Sécurité sociale ne propose qu’un remboursement minime, quelle que soit la dépense, à hauteur de quelques centimes d’euros. Sans mutuelle complémentaire, le reste à charge est beaucoup trop élevé, le risque est de simplement renoncer aux soins.

Enfin, le remboursement de la Sécurité sociale n’intervient pas pour certaines dépenses. C’est le cas par exemple des dépassements d’honoraires. Si votre médecin ou spécialiste facture un prix au-delà du tarif conventionnel, seule la mutuelle santé peut vous rembourser selon les garanties souscrites.

Sachez également que les médecines douces ne sont jamais prises en charge par la Sécurité sociale. Seules les complémentaires proposent des forfaits annuels pour vos séances d’ostéopathie, la chiropractie, l’hypnose, etc. Là encore, c’est la nature de votre contrat qui déterminera le niveau de prise en charge.

Je trouve la meilleure assurance santé

Quels remboursements attendre de sa mutuelle complémentaire ?

Le remboursement dépend de votre couverture santé comme c’est le cas pour toutes les assurances. Votre assurance complémentaire santé va vous proposer des tableaux de remboursement. Vous verrez apparaître des taux de remboursement pour la plupart des soins par rapport au tarif de convention de la Sécurité sociale ainsi que des montants, notamment pour l’optique et les médecines douces.

Plusieurs niveaux de garanties sont proposés, vous devez choisir la formule qui correspond à votre budget, mais aussi à votre état de santé.

Si vous réalisez peu de dépenses, une garantie minimale en complément du régime obligatoire sera suffisante. En revanche, une bonne mutuelle s’impose dans les cas suivants :

  • vous portez des lentilles ou des lunettes avec des verres complexes ;
  • vous êtes amené à être hospitalisé et souhaitez une chambre particulière ;
  • vous consultez des professionnels de santé qui pratiquent des dépassements d’honoraires ;
  • vous êtes adepte des médecines douces ;
  • vous avez besoin de prothèses dentaires onéreuses.

Comment bien choisir son assurance complémentaire santé ?

Nous vous conseillons de bien vérifier certains points avant d’y souscrire, à l’image du délai de carence.

Pour mémoire, il s’agit de cette période durant laquelle vous cotisez sans pouvoir bénéficier de la prise en charge des frais par la mutuelle.

Cela s’applique la plupart du temps sur les dépenses lourdes, telles que les soins dentaires, optiques ou de l’hospitalisation, afin d’éviter les effets d’aubaine. Vérifiez également si vos garanties santé ne contiennent pas d’exclusions ou de plafonds afin de ne pas avoir de mauvaises surprises. Enfin, trouvez la mutuelle santé qui prendra en charge le remboursement le plus adapté à votre besoin.

Souscrire une assurance complémentaire ne peut se faire dans la précipitation. Assurez-vous que votre contrat s’adapte véritablement à vos besoins, que vous soyez jeune ou senior.

Je trouve la meilleure assurance santé

Comment résilier une complémentaire santé ?

La résiliation des complémentaires santé est beaucoup plus simple qu’auparavant depuis décembre 2020. En effet, avant cette date, il n’était possible, sauf cas exceptionnels, de résilier un contrat qu’à la date anniversaire du contrat.

Aujourd’hui, vous pouvez résilier à tout moment après un an de contrat (attention, cela n’est pas valable pour la mutuelle d’entreprise).

Pour résilier votre contrat complémentaire, vous pouvez envoyer un courrier recommandé avec accusé de réception à votre mutuelle. Sachez aussi que si vous avez décidé de souscrire une couverture complémentaire dans une autre compagnie, celle-ci peut prendre en charge les démarches liées à cette résiliation.

Peut-on payer moins cher sa mutuelle complémentaire ?

Oui, il est même possible d’envisager de meilleurs remboursements santé en payant moins cher.

Comment ? En faisant une comparaison de votre mutuelle avec Meilleurtaux.com. C’est simple et rapide. Vous remplissez un formulaire en déterminant le niveau de garanties souhaitées pour les consultations, l’optique et le dentaire, l’hospitalisation, etc. Ensuite, vous recevez des devis santé que vous pouvez comparer à tête reposée chez vous. Prenez le temps de faire un comparatif complet des tableaux de garanties, chaque compagnie est totalement libre de déterminer le niveau des remboursements accordés.

Il existe des mutuelles pas chères, il est compréhensible que vous souhaitiez vous tourner vers elle.

Nous attirons toutefois votre attention sur le fait que ce contrat est censé vous protéger. Cette couverture complémentaire santé doit être à la hauteur de vos attentes. Aussi, vous devez trouver le meilleur rapport qualité/prix selon votre besoin pour être mieux couvert tout en respectant votre budget.

top

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.