Les aides au financement de la rénovation énergétique des logements évoluent

Evolution aide financement rénovation énergétique logement

Bien que la crise sanitaire ait ralenti la rénovation énergétique des logements, notamment durant le premier confinement, le gouvernement ne renonce pas à son programme d’aides pour les logements privés, au contraire. L’Anah a ainsi vu son budget grimper à 2,7 milliards d’euros en 2021 pour financer les dispositifs « MaPrimeRénov’ » et « Habiter Mieux ».

Périmètre élargi pour MaPrimeRénov

Important Afin d’atteindre l’objectif de 600 000 logements rénovés dans le parc privé, le gouvernement augmente le budget de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) pour 2021 à 2,7 milliards d’euros, soit 1,3 milliard de plus que cette année.

Cette augmentation servira notamment à faire face au succès croissant de MaPrimeRénov, qui sera accessible à tous les propriétaires bailleurs et occupants à partir de 2021. Elle s’adresse notamment aux consommateurs qui entreprennent des chantiers ambitieux comme une sortie de passoire thermique ou une rénovation BBC. De plus, l’assistance à maîtrise d’ouvrage peut désormais y prétendre pour favoriser l’accompagnement des particuliers.

Tous les ménages y auront droit sans condition de ressources afin de compléter un prêt travaux. Cependant, la somme accordée sera déterminée en fonction de leurs revenus et de la nature des améliorations apportées au bien. Pour les foyers les plus modestes, la prime pourra couvrir jusqu’à 90 % du montant inscrit sur le devis, tandis que le plafond de prise en charge est fixé à 40 % pour les bénéficiaires plus aisés.

Quel taux pour votre projet ?

Réforme du programme Habiter Mieux

Dans le cadre de la lutte contre la précarité énergétique des Français modestes et très modestes, des ajustements sont apportés au programme « Habiter Mieux ». Peuvent le solliciter les propriétaires qui occupent un logement dont la construction a été achevée depuis plus de 15 ans, et qui envisagent des travaux d’amélioration de sa performance énergétique. L’intervention peut porter sur :

  • l’isolation,
  • le système de production d’eau chaude sanitaire,
  • le type de chauffage,
  • etc.

D’après la réglementation,

Sous réserve que le gain énergétique dépasse 35 %, il sera possible d’obtenir une subvention à hauteur de 50 % des dépenses, le plafond des travaux étant relevé à 30 000 euros.

Il peut être complété par une prime pour les biens qui sortent de la catégorie des passoires énergétiques, et par un bonus lorsque la rénovation permet de passer à l’étiquette énergétique A ou B.

Important Enfin, le programme « Habiter Mieux copropriétés » disparait au profit de « MaPrimeRénov’ copropriété ».

Il s’agira d’une aide collective unique à laquelle seront éligibles toutes les copropriétés qui se lancent dans des travaux permettant une réduction de 35 % au minimum de leur consommation énergétique.

J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top

Archives

Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.