Le marché hypothécaire canadien reprend de l’allant

dollar canadien

Au Canada, le marché du crédit à la consommation retrouve peu à peu son dynamisme, porté par le rebond des prêts hypothécaires. En décembre 2019, les statistiques rapportent une hausse de la dette à la consommation de l’ordre de +4,4 % par rapport à la même période un an plus tôt.

Un regain d’intérêt des Canadiens pour les prêts hypothécaires

Les candidats à la propriété se sont finalement habitués aux règles concernant les stress tests pour les prêts hypothécaires. Fin 2019, le crédit hypothécaire affiche des encours de 1,341 milliards de dollars, soit une croissance de +5,2 % en un an, contre seulement +2,7 % pour les autres catégories de prêt.

En moyenne, les nouveaux emprunts accordés s’élèvent à 289 000 dollars à fin 2019 (+7,2% par rapport aux chiffres de décembre 2018). Cette hausse atteint même les +8,5 % pour des prêts moyens de 448 000 dollars à Toronto.

Pour sa part, la dette non hypothécaire (crédit à la consommation, marge de prêt personnel, cartes de crédit) présente une faible progression par rapport à l’inflation dès la deuxième moitié de 2019. Fin 2019, la dette moyenne d’un Canadien se monte à 72 950 dollars (+2,7% par rapport à 2018).

Dans les détails, la dette non hypothécaire enregistre un léger bond de +1 % pour ressortir à 23 800 dollars. Une situation qui s’explique par la baisse du recours aux marges de prêt personnel et de prêt auto (-1% sur un an).

Quel taux pour votre projet ?

Hausse du taux de défaillance

Important Chez les consommateurs, la morosité économique a favorisé une augmentation du taux de défaillance – c’est-à-dire le pourcentage d’emprunteurs qui ont plus de trois mensualités de retard.

Pour les emprunts non hypothécaires, ce taux affiche un bond de +1,19 %, pour s’établir à 11% en moyenne, son niveau le plus élevé depuis 2012. Pour les emprunts hypothécaires, le taux de défaillance termine l’année 2019 avec une progression de +0,18 % pour atteindre son plus haut niveau depuis 2016.

Les candidats à la propriété qui font leur retour sur le marché immobilier, les marges de crédit et les crédits auto qui fléchissent, le taux de défaillance en hausse…

L’évolution du marché du crédit à la consommation sur l’année 2019 a été conforme aux prévisions,

estiment les analystes.

Ces derniers anticipent d’ailleurs un maintien des tendances observées sur 2020, sauf bouleversement économique majeur ou changement significatif des taux d’intérêt.

J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top

Archives

Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.