Rebond de la consommation des Français en mai dans un contexte de ralentissement de l’inflation

Rebond consommation francais mai

Selon l’Insee, au lendemain du confinement, la consommation des Français est repartie à la hausse. Cependant, elle n’a pas réussi à égaler son niveau d’avant la crise. L’État et les économistes surveillent son niveau de près, sachant qu’elle conditionne la reprise et la croissance économique. De son côté, l’inflation tombe à 0,1 % en juin.

La consommation des ménages redémarre, tandis que l’inflation ralentit

Durant tout le mois d’avril, les Français confinés à leur domicile n’ont pas pu consommer. En conséquence,

Les chiffres de l’Institut national de la statistique montrent un décrochage de 32 % des dépenses des ménages en avril par rapport à février, tirant la production de crédit à la consommation vers le bas.

Avec la reprise de l’activité le 11 mai, les clients sont revenus dans les commerces, entraînant un rebond. Pour autant, la consommation reste inférieure de 7,2 % à son niveau d’avant la pandémie. De même, en comparaison avec mai 2019, cet indicateur s’affiche en repli de 8,3 %.

En parallèle, le rapport provisoire de l’Insee pour le mois de juin annonce en outre un ralentissement de l’inflation à 0,1 % sur un an, contre 0,4 % en mai.

L’institut explique que cette moindre hausse des prix à la consommation est liée à celle des prix des services et de l’alimentation, ainsi qu’à une nouvelle baisse de ceux des produits manufacturés.

À l’inverse, le taux annuel de décroissance des prix de l’énergie sur un an s’amenuise sur un mois en raison d’une remontée consécutive à quatre mois de repli marqué.

Quel taux pour votre projet ?

Des replis pour tous les types de biens, à l’exception des produits alimentaires

Dans le détail, dans la catégorie des biens fabriqués, une amélioration est observée avec -14 % après une dégringolade de 62,4 % entre février et avril. Ce résultat mitigé est attribué aux faibles performances de l’habillement-textile et des biens durables comme les équipements du logement ou le matériel de transport.

De même, les Français ont dépensé 14,3 % d’énergie en moins en mai qu’en février à cause de la baisse des prix du pétrole et des restrictions sur les déplacements pendant huit semaines. En revanche, les acquisitions d’autres biens fabriqués ont été « quasiment » identiques à ceux de février.

Important Seule la consommation alimentaire reste sur une tendance haussière malgré le contexte.

La progression de 3,4 % en avril est suivie par une hausse de 4,1 % en mai. L’on assiste à une augmentation des achats de fruits et légumes frais et d’aliments transformés de l’industrie agroalimentaire, lesquels ont chuté en avril après une explosion en mars à la veille du confinement, lorsque les ménages ont fait leurs provisions.

J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top

Archives

Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.