Comparez les taux d'assurance de prêt immobilier

et économisez jusqu'à -70% !

J'assure mon prêt au meilleur prix

Écrit par La rédaction Meilleurtaux . Mis à jour le 19 mars 2024 .
Temps de lecture : 9 min

faviconLa promesse Meilleurtaux
Chez Meilleurtaux nous aspirons à vous aider à prendre de meilleures décisions sur vos finances. Notre combat : vous rendre gagnant sur votre argent en vous donnant toutes les clés de compréhension sur nos offres. Consultez notre méthode de présentation des offres et comment nous nous rémunérons sur chacun de nos services.

Taux d'assurance emprunteur 2024 selon âge

Taux d'assurance emprunteur selon âge

Le taux d’assurance de prêt immobilier est défini selon différents critères de risque, l’âge étant l’un des éléments les plus déterminants. Quel taux d’assurance de prêt immobilier selon l’âge ? Comment payer moins cher, même si on emprunte tardivement ? Ce guide vous dit tout pour faire des économies en réduisant le coût total de votre crédit immobilier.

L’assurance emprunteur conditionne l’obtention d’un prêt immobilier. Le taux appliqué par la banque varie suivant plusieurs critères, dont l’âge du souscripteur. La délégation d’assurance est la solution pour trouver un contrat sur mesure permettant de réaliser des économies non négligeables sur le coût de cette couverture indispensable, et par conséquent, sur celui du crédit. Si le taux d’intérêt de prêt immobilier évolue selon l’âge de l’emprunteur, il reste possible de trouver des solutions pour réduire le coût total de votre crédit immobilier, notamment en faisant un comparatif des offres.

J’assure mon prêt au meilleur prix

Comment est déterminé le taux d’assurance emprunteur ?

La souscription d’un crédit immobilier est systématiquement associée à l’adhésion à une assurance qui le couvre jusqu’à son terme. Le rôle de cette protection est de garantir le remboursement (selon les garanties souscrites) à la banque en cas d’insolvabilité de l’emprunteur pour cause de :

  • décès ;
  • perte d'autonomie ;
  • invalidité ;
  • arrêt de travail ;
  • perte d’emploi.

Elle protège l’assuré plus sa famille contre les aléas de la vie. L’assureur prenant en charge les mensualités, ils évitent les difficultés financières comme l’éventuelle saisie du bien par la banque en cas d’impayés.

Notez que le montant de la prise en charge dépend de la quotité d’assurance. Un emprunteur assuré à 100 % voit ses mensualités intégralement prises en charge par l’assurance de prêt. Avec une quotité à 50 %, seule la moitié de ses mensualités sera prise en charge.

Le prix de l’assurance de prêt, variable d’un assureur à l’autre, est déterminé en fonction de critères variés :

  • le métier du demandeur,
  • son état de santé,
  • ses loisirs (notamment ses activités sportives),
  • son mode de vie (consommation de tabac et/ou d’alcool),
  • son âge.

Bon à savoirAvec la loi Lemoine, le questionnaire de santé permettant de définir le niveau de risque est supprimé pour les propriétaires de moins de 60 ans et les prêts de moins de 200 000 €. Mieux vaut donc emprunter avant 60 ans.

Le calcul de l’assurance de prêt immobilier

Le taux d’assurance de prêt est exprimé en pourcentage du capital emprunté et influe donc directement sur le coût total du prêt et le montant des mensualités. Pour réduire le poids du taux annuel effectif d’assurance ou TAEA, la clé est de se tourner vers une couverture financièrement plus attractive fournie par un assureur externe. En particulier dans le contexte de taux d’intérêt très faible actuel, l’assurance est le levier le plus efficace pour réaliser des économies.

Et cela d’autant que le mode de calcul d’une assurance en délégation est plus intéressant pour l’emprunteur. Il existe en effet deux méthodes :

  • la cotisation d’assurance est calculée sur la base du capital initial souscrit. Cela signifie que la prime est invariable durant toute la durée du contrat. C’est le principe utilisé par la plupart des établissements prêteurs pour leurs contrats collectifs aux conditions standards ;
  • définie sur la base du capital restant dû, la prime est dégressive. Relativement élevé en début de contrat, son montant diminue à mesure que le prêt est remboursé. Au moment de payer les dernières échéances, la cotisation est presque nulle. Les compagnies indépendantes privilégient souvent ce mécanisme, plus favorable à l’assuré d’un point de vue financier.

Nous vous mettons à disposition un simulateur de calclul d'assurance de prêt immobilier.

J’assure mon prêt au meilleur prix

Le taux d’assurance de prêt et l’âge de l’emprunteur

En théorie, les banques peuvent accorder un prêt (immobilier, à la consommation, professionnel), même à une personne âgée. Cependant, pour se protéger des éventuels impayés, elles exigent une assurance de crédit, laquelle est plus difficile à obtenir. En effet, un individu d’un âge avancé présente un risque de décès plus important qu’une personne jeune.

De même, il est considéré comme plus exposé aux maladies incurables ou invalidantes, ainsi qu’à la perte d’autonomie. Enfin, le prêteur estime qu’un jeune adulte a de meilleures chances de trouver des solutions alternatives pour honorer ses engagements en cas d’ennui de santé ou financier.

L’âge de l’emprunteur constitue donc un facteur de taille dans la décision de l’assureur de lui accorder ou non une assurance, puis dans la définition des modalités : étendues des garanties, éventuelles exclusions, et bien entendu, pour fixer le TAEA. Par exemple, celui-ci peut être multiplié par 3 entre deux emprunteurs, l’un de moins de 30 ans et l’autre de plus de 60 ans.

Découvrez les taux moyens d’assurance emprunteur applicables en fonction de l’âge.

Âge de l’emprunteurTaux d’assurance emprunteur moyen
Moins de 30 ans 0,09 %
Entre 30 et 40 ans 0,15 %
Entre 40 et 50 ans 0,24 %
Entre 50 et 60 ans 0,32 %
Plus de 60 ans De 0,45 à 0,65 %
J’assure mon prêt au meilleur prix

Peut-on emprunter après 50 ans ?

Légalement, toute personne majeure peut souscrire un prêt. D’ailleurs, contraints de s’adapter au vieillissement de la population, les organismes prêteurs consentent de plus en plus souvent des crédits aux seniors de 60 ou 65 ans désireux d’acheter une maison ou un appartement.

une femme devant son contrat d'assurance emprunteur

Toutefois, un crédit immobilier, au montant élevé et à la durée conséquente, est plus difficile à obtenir.

En effet, la retraite s’accompagne souvent d’une baisse de revenus. Or, ce critère est essentiel pour les banques, pour définir la capacité d’emprunt et de remboursement de leur client. De plus, la banque estime qu’il est plus risqué d’accorder à un retraité un financement sur 10 ans, 15 ans ou 20 ans, au regard de son espérance de vie. Dans des conditions équivalentes, elle préfère prêter à un jeune actif aux revenus modestes, mais ayant un fort potentiel d’évolution.

Les risques d’un emprunt après 50 ans

L’accès à l’assurance peut également s’avérer plus complexe pour les candidats à l’accès à la propriété plus âgés. Malgré les progrès de la médecine, les risques de décès et de maladies graves ou chroniques augmentent avec les années. Les garanties décès et invalidité font alors l’objet d’une surprime qui peut faire exploser le tarif de cette couverture indispensable et le coût total du financement.

En effet, à partir de 60 ans, le TAEA peut grimper jusqu’à 0,50 % à 0,60 % du capital emprunté et au-delà de 70 ans, atteindre 1,50 %, voire plus, contre 0,15 % à 0,30 % pour un emprunteur jeune.

Or, les taux de l’usure étant actuellement très faibles, à l’image des taux d’intérêt, il n’est pas rare que le TAEG dépasse la limite légale autorisée. Ce phénomène prive de nombreux seniors du prêt dont ils ont besoin.

L’autre frein lié à l’assurance emprunteur est que la plupart des offres, notamment les contrats de groupe des banques, fixent à 70 ans l’âge maximum du client au terme de la période de remboursement du crédit. Se tourner vers des couvertures spécifiques permettant de contracter un prêt au-delà de 80 ans est possible, mais il faut s’attendre à une surcote souvent élevée.

Bon à savoir : qui peut bénéficier du droit à l’oubli ?

Cinq ans après la fin de leur traitement, les anciens malades du cancer ou de l’hépatite C peuvent obtenir une assurance emprunteur aux conditions standard. Auparavant, le droit à l’oubli était de 10 ans. La loi Lemoine permet à ces personnes de trouver plus facilement un contrat d’assurance de prêt, tout en réduisant le coût de leur crédit. L’ambition est de stopper les discriminations injustes dont sont victimes les emprunteurs ayant souffert d’une maladie grave. Le tarif excessif proposé par les assureurs risque de les dissuader de concrétiser leur projet immobilier.

Les solutions pour réduire le coût de l’assurance de prêt après 50 ans

Pour convaincre le prêteur et négocier des conditions intéressantes, un senior peut jouer sur l’apport personnel, sachant qu’il a eu l’opportunité de mettre davantage d’argent de côté qu’un salarié en début de carrière.

Outre une épargne conséquente, les aînés possèdent parfois des avoirs comme un autre bien immobilier, un contrat d’assurance vie, un portefeuille de placements, ou un patrimoine professionnel.

La banque peut ainsi faire un nantissement qui lui garantit de récupérer son dû. Attention toutefois, l’emprunteur risque la saisie de son bien en cas de défaut de remboursement.

Dernière option, l’emprunteur peut demander à un proche solvable de se porter caution pour lui : la banque pourra alors se retourner contre ce tiers si le débiteur principal n’est plus en mesure de payer sa dette.

Emprunter après 50 ans : l’impact de l’âge sur le crédit immobilier

Si le taux de prêt immobilier et l’âge de l’emprunteur sont liés, il ne faut pas oublier qu’emprunter tardivement va impacter toutes les conditions du crédit.

ExempleImaginons que vous souhaitiez emprunter à 60 ans. Si vous choisissez une couverture qui s’arrête à 75 ans, cela signifie que vous ne pourrez souscrire un prêt supérieur à 15 ans. Or, plus le prêt est souscrit sur une courte durée, plus le montant des mensualités est élevé. Cela peut empêcher certains ménages d’accéder au prêt.

De ce fait, s’il est effectivement possible d‘emprunter et de s’assurer après 50 ans, il reste préférable d’emprunter tôt pour bénéficier d’un meilleur taux et pour allonger le prêt afin de réduire les mensualités.

J’assure mon prêt au meilleur prix

Comparer pour trouver le meilleur taux d’assurance de prêt selon son âge

La comparaison de multiples offres est indispensable pour trouver la meilleure offre possible. Faire appel à un courtier spécialisé est recommandé pour trouver la formule la mieux adaptée à son profil à un prix avantageux. L’emprunteur qui n’a pas eu le temps de chercher un contrat sur mesure au moment de souscrire le crédit a la possibilité de le faire plus tard.

  • La loi Hamon permet de basculer sur un nouveau contrat pendant la première année de prêt, sous réserve de respecter l’équivalence des garanties et un délai de préavis de 15 jours avant l’échéance.
  • Au-delà de la première année, la résiliation et la substitution de l’assurance de prêt immobilier sont permises par l’amendement Bourquin à chaque date anniversaire du prêt en observant un délai de résiliation de deux mois avant l’échéance.
  • La loi Lemoine permet, quant à elle, depuis 2022 de résilier son assurance de prêt immobilier à tout moment. Cela permet de changer d’offre pour trouver des conditions plus attractives sans se trouver face à une banque qui joue la montre et qui impose de reconduire le contrat pour une année supplémentaire.

Questions fréquentes sur le taux d’assurance de prêt immobilier selon l’âge de l’emprunteur

Jusqu’à quel âge peut-on souscrire un prêt immobilier ?

Il n’y a pas d’âge limite officiel pour emprunter et souscrire une assurance de prêt. Toutefois, certains organismes refusent d’assurer un emprunteur à partir d’un certain âge. Comparez les offres pour accéder au prêt, même si vous avez plus de 50 ans.

L’âge a-t-il un impact sur l’assurance de prêt immobilier ?

Oui, l’âge a un impact financier. Le prix de l’assurance est déterminé par le niveau de risque. Il est entendu qu’un emprunteur de plus de 50 ou 60 ans a plus de risques de décéder avant la fin de son prêt qu’un emprunteur de 25 ans.

Quel est le taux moyen de l’assurance de prêt immobilier selon l’âge ?

Le taux moyen dépend notamment de l’âge du souscripteur. Il peut atteindre 0,10 % pour un jeune emprunteur et plus de 0,60 % pour un emprunteur de 60 ans. Comparer s’impose pour trouver la meilleure offre.

favicon Écrit par
La rédaction Meilleurtaux

Ça peut vous intéresser

top
Je change d'assurance de prêt
Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.