SOMMAIRE

Les solutions pour se soigner quand on est étudiant

soins medicaux aux etudiants

20 % des étudiants en région parisienne estiment les dépenses de santé trop importantes, et préfèrent renoncer aux soins. Beaucoup ignorent que les universités disposent de structures permettant aux inscrits de voir un médecin sans avoir à avancer d'argent.

De plus en plus d'étudiants renoncent aux soins

Même malades, seulement 16 % des étudiants en Île-de-France consultent systématiquement le médecin, tandis que 38 % optent pour l'automédication. C'est ce que révèle l'édition 2016 de l'enquête annuelle d'Opinion Way pour le compte de la société de mutuelle santé et Sécurité sociale étudiante Smerep.

Par rapport à l'année dernière, cette tendance à se priver de soins ne s'est malheureusement pas améliorée. Le coût d'une visite chez le médecin est encore jugé trop élevé par 14 % des sondés. Il est vrai que sur un an, leur situation s'est détériorée, avec 10 % en plus d'étudiants en proie à des difficultés financières (50 % en 2016 contre 40 % en 2015).

Bien que sur les 1 200 jeunes participants à l'étude, la santé coûte plus cher aux 700 Franciliens, tous ressentent lourdement les charges de santé sur leur budget.

Les solutions pour se soigner à moindres frais

Pourtant une vingtaine de centres de santé universitaires (CSU) à travers la France permettent, avec la carte d'étudiant et la carte Vitale, d'accéder à des services de médecine générale, de dentisterie ou encore de gynécologie. µ

Depuis septembre 2015, des consultations en psychologie et en psychiatrie sont également proposées au CSU des Saints-Pères à Paris 6. En outre, les consultations dans ces deux spécialités sont prises en charge en totalité dans la quinzaine de bureaux d'aide psychologique universitaires (BAPU) répartis sur l'ensemble du territoire.

Pour d'autres types de soins plus spécifiques, les étudiants doivent régler un reste à charge important. Toutefois, ils ont la solution des centres de santé conventionnés, qui acceptent le tiers payant. Par ailleurs, le site Ameli de l'Assurance-maladie leur fournit une liste des médecins qui ne pratiquent pas de dépassements d'honoraires.

Les étudiants à la situation très précaire qui n'ont pas les moyens de s'offrir une mutuelle santé peuvent de leur côté solliciter l'aide au paiement d'une complémentaire santé (ACS) auprès de l'Assurance-maladie. D'un montant de 200 euros, cette aide est octroyée aux personnes ayant entre 16 et 49 ans en fonction des revenus perçus sur l'année écoulée.

Enfin, trouver des praticiens disposés à devenir leur médecin traitant est un exercice délicat pour les étudiants, qui ne restent souvent que le temps d'une année scolaire à un endroit précis, et ont généralement peu de problèmes de santé.

Comparez les
mutuelles santé
Plus de 1000 formules comparées en moins de 2mn
Comparez les prix
à la une
publicite
services
publicite
Soins médicaux, optique,
hospitalisation, dentaire :
1000 formules santé comparées
en moins de 2 mn
Je trouve la
meilleure mutuelle
Mutuelle santé
Votre mutuelle santé au meilleur rapport qualité / prix
Plus de
1000 formules
habitation
à comparer !
Comparez et trouvez la meilleure mutuelle santé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.