Les Français dépensent plus dans les travaux énergétiques

Personne en train d'effectuer des travaux énergétiques

Les Français s’engagent de plus en plus dans la lutte contre les dépenses énergétiques au sein de leur foyer. En ce sens, bon nombre d’entre eux se sont lancés dans des travaux leur permettant de réduire considérablement la consommation en énergie dans les logements.

Suite à une enquête réalisée par OpinionWay sur un échantillon de 1007 personnes âgées de plus de 18 ans, le plus grand taux correspond à des travaux de rénovation pour l’installation d’isolation. A noter que le taux de double vitrage posé en 2017 a déjà dépassé de 6 points celui de l’année précédente à 66%.

Selon les enquêtes, 35% des Français ont projeté de réaliser des travaux en vue de diminuer le budget qu’ils allouent à leur consommation d’énergie. Parmi les projets en vue, 15% d’entre eux se focalisent sur la mise en place d’un système d’isolation pour les murs et pour le toit.

Pour 14% des personnes interrogées durant cette étude, la priorité concerne le remplacement des appareils de chauffage. Les ménages qui considèrent que la pose d’un double vitrage constitue la meilleure solution sont évalués à 13% des personnes enquêtées.

Quel taux pour votre projet ?

Une hausse du budget moyen

Durant les quatre dernières années, le budget des Français attribué aux dépenses énergétiques a connu une baisse continue. Aujourd’hui, l’on peut remarquer que la courbe est sur le point de se redresser. Pour preuve, l’on note que les ménages y allouent en moyenne la somme de 172 euros par mois. Si l’on fait le rapprochement avec les chiffres de l’année 2016, l’on constaterait une progression de 7 euros.

Pour une évaluation plus détaillée, on remarque une dépense mensuelle moyenne de 109 euros pour les personnes qui vivent seules dans un appartement, contre 209 euros pour les personnes seules en résidence individuelle et 275 euros pour des personnes logeant dans des habitats excédant les 150 mètres carrés. Pour les familles, les dépenses moyennes tournent aux alentours de 191 euros par mois.

Les ménages dont les revenus ne vont pas au-delà des 2.000 euros ne peuvent se permettre de dépenser plus de 142 euros par mois. Ainsi, pour 67% des cas, le montant destiné à ce poste budgétaire est en hausse de 6 points par rapport à 2016, tandis que pour 8%, une baisse de 3% aura été enregistrée.

D’où provient le financement des travaux de rénovation ?

Parmi les personnes interrogées au cours de cette enquête, 30% d’entre elles déclarent avoir réalisé des travaux de rénovation énergétique au cours des 12 derniers mois. Pour 62% des travaux, la réalisation a été assurée par un financement comptant.

20% des chantiers ont été entrepris suite à l’octroi d’un prêt bancaire ordinaire ou d’un crédit personnel. 15% des ménages ayant réalisé des travaux de ce genre ont déclaré avoir bénéficié d’une offre de prêt à taux réduit.

La part de l’éco-prêt dans ce type de projet a été de 14%, contre 7% pour le crédit renouvelable. Les personnes qui ont bénéficié d’un crédit d’impôt de transition énergétique sont de 24%.

En outre, l’adoption de certains comportements peut aussi aider les ménages à dépenser moins d’énergie. D’ailleurs, les Français ont commencé à être nombreux à en faire un mode de vie. Ainsi, pour 59% des ménages, les appareils ménagers ne fonctionnent plus que pendant les heures creuses. Leur nombre a d’ailleurs augmenté de 9% depuis l’année précédente.

La culture de la concurrence a aussi gagné du terrain pour les 26% des personnes interrogées (en augmentation de 4 points par rapport à 2016). Et pour 20% des enquêtés, la suivi de la consommation énergétique à l’aide d’appareils connectés s’avère être une solution efficace. Pour cette proportion, la hausse enregistrée est aussi de 4 points.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.