Fausse déclaration assurance de prêt immobilier ?

Fausse déclaration assurance pret immobilier

Assurance de prêt : entre sincérité et bonne foi

Lors de la souscription d’une assurance de prêt, l’emprunteur est tenu de fournir un certain nombre d'informations relatives à sa situation financière et professionnelle, mais surtout à son état de santé. Ces données permettent à l’assureur d’évaluer le risque qu’il doit couvrir, et déterminer en conséquence le niveau des garanties ainsi que le montant de la prime.

L’article L113-2 du Code des assurances impose ainsi à l’assuré de répondre de façon précise et exacte à l’indispensable questionnaire médical afin que le contrat conclu soit de bonne foi. Des réponses précises permettent en outre de réduire le délai de traitement du dossier.

Toute omission ou déclaration mensongère constatée par la compagnie d’assurance après la souscription est considérée comme une fraude à l’assurance. Ce manquement à l’obligation de sincérité de l’assuré peut entraîner un ajustement à la hausse de la cotisation, ou pour les fautes les plus graves, la résiliation du contrat dans les dix jours, en application de l’article L113-9 du même Code. Or, un éventuel refus de prise en charge par l’assureur peut entraîner de grosses difficultés financières pour l’emprunteur et ses proches.

Fausse déclaration non intentionnelle : oubli

Au moment de remplir le formulaire de déclaration du risque pour une demande d’assurance de prêt immobilier, l’emprunteur peut faire une fausse déclaration non intentionnelle, par oubli ou par mauvaise compréhension d’une question.

Pour éviter tout problème, l’assuré qui se rend compte d’un oubli ou d’une erreur après la signature du contrat peut démontrer sa bonne foi et effectuer les corrections nécessaires auprès de son assureur.

Une réévaluation de la prime est possible, mais il évite que le contrat soit frappé de nullité.

Il est également tenu de notifier ce dernier par lettre recommandée de tout changement pouvant « aggraver les risques ou en créer de nouveaux ». Cette information doit être transmise au plus tard quinze jours à compter du moment où l’emprunteur en a lui-même eu connaissance.

Si c’est l’assureur qui découvre l’omission involontaire, il peut proposer à l’assuré d’augmenter la prime sur la base des nouveaux éléments pour les adapter au risque réel ou de diminuer son indemnisation si un sinistre survient. Ce dernier reste libre de refuser et de chercher une formule alternative moins coûteuse, mais tout aussi couvrante. Mais la compagnie peut également opter pour la résiliation unilatérale du contrat dans un délai de 10 jours.

Fausse déclaration intentionnelle

Mais il arrive que l’assuré mente ou omette volontairement certains risques liés à ses antécédents médicaux ou à sa profession afin de bénéficier de conditions financières plus avantageuses, éviter une exclusion de garantie ou accélérer la procédure en évitant des contrôles médicaux additionnels. Par exemple : cacher un cancer (même en rémission, sauf si l’assuré satisfait aux critères permettant d’invoquer le droit à l’oubli) ou le tabagisme…

Si la compagnie d’assurance le découvre, et prouve le caractère intentionnel de l’omission, même hors sinistre ou si le risque concerné n’est pas directement lié au sinistre pour lequel une prise en charge est réclamée, elle est libérée de ses obligations : elle n’a pas à exécuter la garantie et peut demander l’annulation rétroactive du contrat.

De plus, la totalité des primes déjà perçues lui est définitivement acquise.

Sanction fausse déclaration assurance pret immobilier déductible

Les sanctions encourues

En cas de découverte

Certaines situations peuvent conduire l’assureur, avant toute survenue d’un sinistre, à constater une fausse déclaration ou omission intentionnelle de l’emprunteur :

  • suite aux examens complémentaires, constat d’un fait médical non déclaré,
  • décès consécutif à une maladie survenue avant la souscription du crédit.

L’article L113-8 du Code des assurances stipule que la compagnie peut prononcer la déchéance des garanties et conserver toutes les primes déjà versées. En plus, le fraudeur encourt une peine d’emprisonnement de 5 ans ainsi que 400 000 euros d’amende pour fraude à l’assurance, faux et usage de faux.

Si en revanche, la mauvaise foi de l’assuré n’est pas établie, le contrat n’est pas nul. De même, dans l’éventualité d’un changement qui s’est produit après la conclusion du contrat sans notification de la part de l’assuré dans le délai de quinze jours accordé par la loi, l’assureur a le choix entre :

  • appliquer une surprime sans modifier l’étendue de la couverture ;
  • résilier le contrat dix jours après en avoir notifié son client par courrier recommandé. Il doit ainsi rembourser le trop-perçu sur les cotisations au prorata de la période restant à courir.

En cas de sinistre survenu

Si la découverte de la fausse déclaration intervient après un sinistre, l’assureur est en droit de réduire le montant de l’indemnisation. Il doit pour cela calculer l’écart entre la prime effectivement payée et celle exigible pour les risques réels s’ils avaient été correctement déclarés.

En cas de résiliation de l’assurance, un contrat de substitution doit être signé en urgence pour éviter toute rupture de couverture jusqu’à l’échéance du prêt, même si cela signifie pour l’assuré de payer un tarif plus élevé. Faute d’assurance, en effet, la banque est susceptible d’exiger le remboursement intégral et immédiat du capital restant dû assorti des intérêts, ce qui implique potentiellement la revente du bien. Il reste que les compagnies sont souvent peu enclines à couvrir un particulier ayant déjà fait l’objet d’une résiliation.

Enfin, l’assureur victime d’un préjudice du fait d’une fausse déclaration portant sur un sinistre couvert par le contrat peut engager des poursuites à l’encontre de l’assuré indélicat et lui réclamer des dommages et intérêts.

Le meilleur taux pour votre assurance de prêt
Montant de votre prêt
Durée
15 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Plus de 50% d’économies
sur votre assurance de prêt
je compare les offres
Assurance de prêt
Notre comparateur sélectionne l'assurance crédit immobilier la plus adaptée à votre profil et au meilleur tarif
Étude
gratuite et sans
engagement
COMPAREZ LES DEVIS D'ASSURANCE DE PRÊT GRATUITEMENT
Je compare les tarifs ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.