Rachat de crédit sans co-emprunteur, possible ?

Un crédit immobilier ou à la consommation souscrit avec un co-emprunteur a plus de chances d’être accordé et permet en même temps de profiter de meilleures conditions, puisque l’établissement prêteur dispose d’une garantie supplémentaire en la personne de ce dernier. Toutefois, un emprunteur peut-il se lancer seul dans une démarche de rachat de crédits sans co-emprunteur ?

Rachat de crédit sans co emprunteur

Le rachat de crédit sans co-emprunteur

Un emprunteur peut obtenir seul un prêt s’il justifie des garanties requises par l’établissement prêteur. Il bénéficiera à peu près des mêmes conditions de remboursement, mais ne pourra se prévaloir d’aucune aide si des problèmes financiers surviennent.

Ainsi, même en ayant contracté plusieurs prêts sans co-emprunteur, l’emprunteur peut s’engager dans une opération de rachat de crédits.

Cette démarche vise à alléger les charges de l’emprunteur en regroupant ses prêts en un seul, aux mensualités moins importantes, mais pour une durée plus longue. Il s’agit donc d’une solution intéressante pour rééquilibrer les finances de l’emprunteur.

Le regroupement de crédit présente les mêmes caractéristiques que n’importe quel autre prêt, il est ainsi accordé selon les mêmes critères.

Pour pouvoir y prétendre, l’emprunteur devra présenter les garanties exigées par l’établissement prêteur. Il pourra y intégrer ses différents crédits en cours, dont le prêt immobilier s’il y en a.

Au cas où l’emprunteur est encore locataire et qu’il ne fournit pas suffisamment de garanties, la banque peut demander une cession sur salaire. La banque peut aussi exiger une cession si elle a relevé des incidents de paiement, notamment en présence de dettes de loyer ou en cas de contentieux.

L’utilité du rachat de crédit sans co-emprunteur

De manière générale, il est plus facile d’obtenir un regroupement de crédit si vous effectuez une demande avec votre conjoint ou partenaire. En effet, les établissements créanciers sont plus favorables aux couples, notamment pour l’octroi d’un prêt immobilier. Les banques évaluent aussi les revenus, l’emploi et l’épargne du conjoint lors d’une demande de prêt. Ainsi, le fait d’être en couple représente une garantie pour le prêteur, puisque les deux conjoints sont solidairement responsables de la dette contractée.

Toutefois, il reste possible de demander un rachat de crédit seul ou sans votre partenaire, si vous disposez des ressources nécessaires pour rembourser le crédit, et que vous présentez un niveau d’endettement global acceptable.

Le prêteur va alors vous demander de fournir une garantie : une épargne ou un bien.

Si la demande est acceptée, vous pourrez disposer d’un capital supplétif pour réaliser un nouveau projet (travaux, achats, acquisition immobilière) sans nécessité de souscrire à un autre prêt. Il s’agit également d’un moyen de simplifier la gestion de vos finances, puisque vous n’aurez plus qu’une seule mensualité à payer et une seule échéance à considérer.

Dans le cas où le regroupement est accepté peu de temps après le prononcé du divorce, le conjoint qui a contracté le rachat de crédit peut racheter ses soultes, combiner ses prêts personnels en une seule mensualité et y inclure la soulte de son ancien conjoint. Il s’agit donc d’une opération très intéressante pour optimiser les finances personnelles.

Réaliser sa demande de rachat de crédit sans co-emprunteur

Pour mettre en place une opération de regroupement de crédits, deux options s’offrent à l’emprunteur :

  • Se tourner vers son conseiller bancaire habituel. Si l’établissement ne propose pas ce type de solution, ce professionnel peut l’orienter vers une enseigne spécialisée.
  • S’adresser à un courtier, qui propose principalement ses services en ligne.

Afin de disposer d’éléments fiables avant une entrevue avec l’un ou l’autre, une simulation de rachat de crédits en ligne est vivement conseillée. Des outils dédiés sont disponibles sur Internet, gratuits et rapides, ils fournissent des propositions qui donnent à l’emprunteur une idée des taux en vigueur, mais aussi des conditions auxquelles il peut prétendre.

Il lui suffit de renseigner le montant de ses revenus et de ses charges, mais aussi tous ses prêts en cours, même ceux qu’il ne souhaite pas faire racheter. Sur la base de ces informations, le prêteur détermine la solvabilité du demandeur et la faisabilité de l’opération.

Si le taux de l’endettement et le reste à vivre de l’emprunteur satisfont aux critères de la banque, la phase suivante consiste à estimer le montant de la nouvelle mensualité en fonction du capital restant dû total de tous les crédits à regrouper et en faisant varier la durée de remboursement.

Aussi l'emprunteur doit prendre en considération d'autres paramètres pour sélectionner la formule qui répond le mieux à ses besoins :

  • le montant de chaque échéance et le coût total du prêt regroupé,
  • la durée de remboursement,
  • les pénalités applicables en cas de remboursement avant le terme du contrat,
  • les autres frais.

Aussitôt le nouveau contrat de prêt signé, l’établissement qui réalise la restructuration de dettes solde les crédits en cours auprès de chacun des anciens créanciers. Si l’opération inclut un crédit de trésorerie, les fonds correspondants sont mis à disposition sur le compte de l’emprunteur.

calculez votre nouvelle mensualité
Etes-vous propriétaire ?
Combien de crédits remboursez vous ?
crédit(s) conso
déposez votre demande
de prêt
Jusqu’à -60%*
sur vos mensualités avec le
rachat de crédits !
je compare les offres
Rachat de crédits
Regroupez tous vos crédits et diminuez vos mensualités
Votre rachat
de crédit au
meilleur taux
demandez gratuitement un rachat de crédits

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.