L'augmentation spectaculaire des Assurtech

assureurs

En cinq ans, les Assurtech connaissent un boom sans précédent.

Selon CB Insights, sur ces cinq dernières années, les capitaux investis dans les start-ups de l'assurance se sont multipliés par vingt. Par rapport à 2012, les investisseurs ont triplé et se dénombrent désormais à plus de 140. Décryptage !

Des résultats surprenants

Si la plupart des jeunes pousses financières ont du mal à décoller, les Assurtech ou Insurtech font exception. Les investissements dans ces start-ups innovantes de l'assurance connaissent en effet un bond exceptionnel. Selon CB Insights, en 2015, ils ont triplé pour atteindre 2,67 milliards de dollars. Depuis le début de l'année, les capitaux qui y ont été mobilisés avoisinent ceux de l'an passé.

Si l'on ne considère pas la levée spectaculaire de 931 millions de dollars de la start-up chinoise Zhong A, ces capitaux totalisent 1,4 milliard de dollars. Rien qu'en Europe, ces neuf derniers mois, 125 millions de dollars ont été déployés dans l'Assurtech après 72 millions de dollars en 2015.

Les investisseurs désirant investir des millions se sont par ailleurs multipliés. En effet, de Ribbit Capital à Andreessen Horowitz, en passant par les fonds ventures des assureurs, ces investisseurs ont triplé leur effectif. On compte désormais plus de 140 investisseurs.

Le recul de la mutualisation

Il est remarqué que les assurés bénéficient d'une expérience utilisateurs plutôt " mauvaise ", ce qui contribue à l'essor des Insurtech. François Robinet, associé d'Axa Strategic Ventures explique que " Le secteur de l'assurance a été très protégé et réglementé par les règles de protection des consommateurs, de pondération en capital plus complexes que celles des banques, et aux États-Unis par les règles nationales qui prévalent dans chaque État ".

Sans compter la relative opacité et technicité du marché. De plus, du point de vue tarifaire, l'intérêt que suscite la mutualisation est moindre. Un spécialiste explique enfin que les objets connectés sont le principal déclencheur du phénomène, notamment les voitures autonomes, l'essor de l'autopartage au détriment de la propriété... Ces changements obligent ainsi les assureurs à repenser leur modèle d'assurance.

L'avènement des Regtech

Malgré le fait que les États-Unis canalisent 60 % des levées des Assurtech, une vague d'innovations émane d'Asie. La start-up chinoise d'assurance habitation Zhong An en est d'ailleurs la preuve. Sylvain Theveniaud, directeur de l'Accélérateur Allianz souligne que la nouvelle tendance est aux Regtech.

Ces start-ups, différentes dans la réglementation, offrent des solutions qui facilitent la gestion des contraintes des assureurs, surtout en ce qui concerne la connaissance client (Know Your Customer ou KYC). En Chine, les assureurs combinent les expertises en créant des plateformes de crowdlending et proposent par la suite des ventes liées de leurs produits d'assurance. Ils regroupent les avantages d'un comparateur assurance.

Archives

à la une
publicite
services
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.