Les prix jugés excessifs ne découragent pas les acquéreurs immobiliers en région parisienne

Prix jugés excessifs pour acquereurs immobiliers mais pas décourageants

La plateforme d’annonces immobilières Logic-Immo a enquêté sur le moral des futurs acquéreurs franciliens. La majorité se dit prête à acheter maintenant, anticipant une hausse des prix dans les mois à venir. Mais la plupart de ces porteurs de projets ont des difficultés à trouver le bien qui correspond à leurs recherches.

Les Franciliens anticipent une hausse des prix

Logic-Immo a interrogé 1 305 Franciliens qui comptent acheter un logement cette année.

Important 72 % de ces futurs acquéreurs estiment qu’il est temps de se lancer.

Cet enthousiasme se justifie par la crainte d’une hausse des tarifs à venir : 43 % de ces porteurs de projets tablent cependant sur une remontée des prix dans les six prochains mois. 71 % pensent par ailleurs qu’ils ne trouveront plus de bien correspondant à leurs attentes d’ici là.

Par contre, ils restent relativement optimistes sur la question du pouvoir d’achat. 56 % considèrent que le niveau de vie actuel sera maintenu sur six mois, mais 28 % de futurs acquéreurs qui anticipent une dégradation sur la même période.

Ces moyennes sont inférieures à celles observées sur l’ensemble du territoire, sachant que 42 % des acheteurs français s’attendent à une détérioration.

Quel taux pour votre projet ?

En région parisienne, le marché reste assez tendu

Si la majorité des Franciliens sont si pressés d’acheter, c’est également à cause du déséquilibre flagrant entre l’offre et la demande. 34 % ont l'impression que les biens intéressants partent très vite et 74 % ont des difficultés à dénicher un logement qui correspond à leurs envies et attentes.

Cette tension est clairement perceptible. Plus de la moitié des sondés (53 %) sont conscients d’habiter une région où le nombre de biens à louer ou acheter est insuffisant.

À l’échelle nationale, le contexte semble moins contraignant, puisque seulement 47 % des aspirants acquéreurs considèrent leur zone comme tendue.

Important Par ailleurs, 39 % des personnes interrogées trouvent que les logements sont surestimés, et 64 % croient que les tarifs resteront très élevés dans les six mois à venir.

Notons que l’indice des prix en région parisienne a augmenté de plus de 48 % en dix ans.

Malgré tout, la majorité des sondés s’apprête à concrétiser leur projet immobilier avec les taux que 83 % jugent attractifs.

Rappelons que la moyenne toutes durées confondues s’est établie à 1,44 % au quatrième trimestre 2018.

 


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.