Menu Crédit immobilier

Des crédits immobiliers accordés avec un apport inférieur à 10 %

Credit immobilier apport moins de 10%

Depuis le resserrement des conditions de crédit immobilier, les banques exigent à nouveau un apport personnel pour toute souscription. Toutefois, une récente étude nous révèle que 53 % des emprunteurs ont décroché leur financement avec un apport à un taux inférieur aux 10 % habituels. Dans certains cas, 5 % de la valeur du bien ont suffi.

Acceptation des apports personnels inférieurs à 10 %

Important Contrairement à l’année dernière, les banques n’accordent plus de financement à 110 % d’un projet immobilier, c’est-à-dire sans l’apport de 10 % destiné à couvrir les droits de mutation (plus couramment désignés par « frais de notaire »).

Tous les emprunteurs doivent fournir un effort financier pour obtenir le prêt dont ils ont besoin.

Cependant, tous les établissements prêteurs n’imposent pas le minimum de 10 % habituel. En effet, parmi les dossiers que nous avons traités, la part des emprunteurs ayant fourni un apport de moins de 10 % du prix du logement atteint 53 %. 37 % d’entre eux ne disposaient même que d’une somme inférieure à 5 % du coût du bien.

Un faible apport n’empêche donc pas la concrétisation d’un projet immobilier. Les banques cherchent en effet à soutenir la demande, en particulier des primo accédants, exclus du marché depuis l’application des préconisations du Haut conseil de stabilité financière concernant le taux d’endettement (33 % au maximum) et la durée des prêts à l’habitat (pas plus de 25 ans).

Quel taux pour votre projet ?

Retour des emprunteurs jeunes et modestes

L’analyse de nos dossiers montre par ailleurs qu’un souscripteur sur deux est jeune. Entré depuis peu dans la vie active, il ne dispose que de revenus modestes et n’a pas eu le temps de se constituer une épargne suffisante. Ces facteurs expliquent la faiblesse de leur contribution personnelle.

Nous observons également un allongement de la durée de remboursement, mais ce sont principalement les meilleurs profils qui en profitent.

Les foyers modestes conservent néanmoins de bonnes chances de se voir octroyer un crédit. Ils représentaient 46 % des ménages emprunteurs et parmi eux, 40 % ont reçu une réponse positive.

En revanche, sur les 36 % de demandes pour lesquelles le plafond d’endettement a été dépassé, seulement 16,9 % ont pu financer leur projet. Ce dernier chiffre explique l’insistance des acteurs du secteur à réclamer l’assouplissement des règles imposées par le HCSF.

J’emprunte
sur
15 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.