Menu Crédit immobilier

L’immobilier suisse résiste, mais redoute les conséquences d’une deuxième vague

Immobilier suisse résiste malgré deuxième vague

Une légère baisse du risque sur le marché immobilier suisse a été observée entre début juillet et fin septembre 2020. Profitant du redémarrage de l’économie, l’indicateur est ainsi revenu à son niveau de fin 2019. Toutefois, les conséquences d’une deuxième vague de Covid-19 menacent les perspectives pour les mois à venir.

Faible impact de la pandémie, mais un avenir incertain

Le portail immobilier Moneypark a récemment publié l’indice Real Estate Risk pour le troisième trimestre. À 3,8 points, l’indicateur se situe à 30 points de base (pb) en dessous de son niveau de la période précédente. Sur un an, il n’a progressé que de 10 pb.

D’après les auteurs de l’étude,

La confiance des responsables des achats est rapidement repartie à la hausse.

Important Cette embellie est attribuée notamment à la forte croissance de l’utilisation des capacités dans la plupart des branches industrielles.

La conséquence, selon les professionnels, est la remontée du PMI helvète (pour Purchasing Manager’s Index ou indice des directeurs des achats). En effet, cet indicateur de l’activité manufacturière nationale est enfin sorti du rouge.

Toutefois, Moneypark estime qu’

Il est difficile de se prononcer quant à la poursuite ou à l’arrêt du redressement économique dans les prochaines semaines.

Car dans l’éventualité d’une deuxième vague de Covid-19, son impact reste pour l’heure incertain. La première ne semble avoir affecté ni les prix de l’immobilier résidentiel ni la cote des maisons familiales, dont la demande est encore plus importante qu’avant la pandémie. En revanche, les prix des appartements en propriété, notamment sur le segment du haut de gamme, ont légèrement baissé.

Des taux d’emprunt toujours plus attractifs

Sur la période étudiée, le taux d’endettement des acquéreurs n’a pas connu d’évolution majeure, les prêts hypothécaires représentant environ 46 % du patrimoine global. Selon Moneypar, « le risque pour le marché immobilier n’a pas augmenté ». Pour référence, le seuil se situe à 66 %.

Le portail spécialisé note en outre « un repli des taux d’intérêt pour les emprunts hypothécaires » sous la pression de la concurrence entre les différents acteurs du marché. La baisse est particulièrement marquée pour les crédits immobiliers sur 10 ans, avec des taux qui sont tombés pour la première fois sous la barre de 1 % en août dernier. En octobre, ils évoluent dans une fourchette comprise entre 0,62 % et 1,76 %.

Important Les spécialistes misent sur une stabilisation des taux d’ici fin 2020, à moins que la guerre des prix entre les banques ne s’intensifie.

Moneypark annonce des prêts sur 10 ans négociés à un taux compris entre 0,97 % et 1,17 %, contre 0,85 % et 1,00 % pour ceux à 5 ans, des chiffres qui montrent une diminution de l’écart entre ces deux échéances.

Les potentiels acheteurs ont plus que jamais intérêt à comparer les offres afin d’économiser plusieurs dizaines de milliers de francs suisses sur le coût de leur financement.

Archives

Le meilleur taux pour votre projet
Montant de votre prêt
Durée
15 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Simple & Rapide,
faites le tour de 110 banques
en 5 mn
je dépose une demande
Crédit immobilier
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.
Etude
gratuite et sans
engagement
OBTENEZ DES TAUX PERSONNALISÉS EN QUELQUES MINUTES !
Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.